Moov Africa Start up challenge

Drame à Melilla: l’Ambassadeur de Côte d’Ivoire au Maroc estime que les migrants « ont dépassé la ligne rouge »

AfriqueAfrique – DiplomatieDrame à Melilla: l'Ambassadeur de Côte d'Ivoire au Maroc estime que les migrants "ont dépassé la ligne rouge"

Pendant que le chef de la Commission de l’Union africaine (UA) réclame une enquête sur ce drame, qui fera l’objet d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, Idrissa Traoré, ambassadeur de Côte d’Ivoire au Maroc, a apporté son soutien au royaume chérifien sur le chaos de Melilla qui a fait au moins 37 morts.

Après la bousculade qui a fait plus de 37 morts parmi les migrants à Nador, ville frontière avec l’enclave espagnole de Melilla, les organisations humanitaires des droits de l’homme réclament une enquête internationale pour établir les responsabilités de cette catastrophe. Mais déjà, pour l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Maroc, ce qui est arrivé est la faute des migrants qui ont « dépassé la ligne rouge ».

A lire aussi : Mort de 23 migrants à Melilla: Kemi Seba appelle au boycott de Royal Air Maroc

« En la matière ( immigration) les autorités marocains font l’effort de contenir tout ce qui peut être violent. » a déclaré Idrissa Traoré au micro du Site marocain « Le360 ». Le diplomatique a alors continué son argumentaire en ces termes honteux : « Nous avons donc estimé que les migrants, nous déplorons les morts, que les migrants sont allés un peu trop loin, ont dépassé la ligne rouge. »

Melilla, porte d’entrée de migrants africains pour rejoindre Europe

Au lendemain du drame, où près de 2.000 migrants africains ont tenté de pénétrer par la force dans cette enclave espagnole située en territoire marocain, le Premier ministre a dénoncé « une attaque contre l’intégrité territoriale » de l’Espagne. Quatre jours après la scène de chaos , la justice marocaine a décidé de se saisir de l’affaire.

Soixante-cinq migrants, en majorité des Soudanais vont être poursuivis pour avoir participé à la tentative de passage en force meurtrière vendredi dans l’enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc, selon l’AFP. Le parquet du tribunal de première instance de la ville marocaine de Nador (nord), limitrophe de Melilla, a inculpé 37 migrants pour « entrée illégale sur le sol marocain »« violence contre agents de la force publique »« attroupement armé » et « refus d’obtempérer », a déclaré à l’AFP leur avocat, Khalid Ameza.

Melilla est, avec la ville voisine de Ceuta, une des deux enclaves espagnoles situées sur la côte nord du Maroc, ce qui fait de leurs frontières les seules frontières terrestres de l’UE sur le continent africain. Les deux villes font face depuis quelques années à des tentatives d’entrée de la part de milliers de migrants africains qui cherchent à rejoindre Europe.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P