Moov Africa Start up challenge

Développement de l’Afrique: les vérités de Bertin Koovi à Nicéphore Soglo

AfriqueAfrique – EconomieDéveloppement de l'Afrique: les vérités de Bertin Koovi à Nicéphore Soglo

Accusé d’être au service de l’occident, le promoteur de l’économie fondamentale, Bertin Koovi répond au vice-président du forum des anciens chefs d’Etat d’Afrique, Nicéphore Soglo et met le doigt là où sa génération a échoué dans le développement du continent.

Connu pour son franc parler, l’économiste fondamentaliste, Dr Bertin Koovi accusé par l’ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale, Nicéphore Soglo d’être à la solde de l’occident n’est pas allé de main morte pour répondre à son accusateur.

« Votre génération a été incapable de construire les fondamentaux économiques. 60 ans après nos indépendances on en est encore à courir après l’électricité pour nos populations« , a répliqué Bertin Koovi selon des propos rapportés par « Le Béninois Libéré. Pour le président de l’alliance Iroko et candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016, le continent africain ne connaitra son essor et nourrira ses enfants qu’avec l’économie fondamentale. L’homme qui prône le développement à visage humain, rappelle à son accusateur l’échec de sa génération à conjuguer les 5 verbes de Barthélémy Boganda qui déjà en 1957 parlait des fonctions de l’État.

Ces fonctions qui se résument à nourrir sa population, la soigner, l’instruire, la vêtir, la loger, poursuit Bertin Koovi, je les donne et à la différence du président Barthélémy Boganda « je donne la conjugaison de ces 5 verbes et la méthode pour y parvenir ».

Le promoteur de l’économie fondamentale martèle qu’il donne non seulement ces 5 verbes de Barthélémy Boganda mais conjugue également un sixième verbe: donner de l’énergie, de l’eau et de la lumière à sa population. « Je suis à Abidjan pour développer la production du Achieke avec la production du manioc. Sur mes maigres ressources je mets des motoculteurs à la disposition des populations afin de réduire la pénibilité des travaux champêtres« , indique Bertin Koovi comme pour dire qu’il n’est pas dans le bavardage mais dans l’action.

Il invite d’ailleurs son aîné s’il a du temps aux assises du Tchad sur l’économie fondamentale pour un développement à visage humain qu’il annonce pour bientôt. « C’est un fait que nous dépensons plus de 21 milliards de dollars par an pour importer de la nourriture. Vous trouvez cela normal ? L’Afrique à 60% des terres agricoles en réserve au monde pourtant« , fait remarquer l’économiste fondamentaliste.

Pour finir, Dr Bertin Koovi invite l’ancien chef d’Etat à se joindre à lui pour travailler à réduire la pénibilité des travaux champêtres aux populations en donnant une partie de sa pension d’ancien président pour acheter 2 motoculteurs. « Que le tout miséricordieux le très miséricordieux vous donne longue vie afin de voir les fruits de l’économie fondamentale dont vous parlez sans vraiment en dire comment y parvenir« , conclut Bertin Koovi.

Voir aussi la sélection de la rédaction

1 COMMENTAIRE

  1. Le président SOGLO et le président de l’alliance Iroko KOOVI sont tous les deux de valeureux fils du Bénin. Le président SOGLO est un acteur de premier plan du renouveau démocratique au Bénin. Le président de l’alliance Iroko KOOVI est un original praticien de l’économie du développement qui a une immense foi dans le potentiel d’émergence des économies africaines.

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

%d blogueurs aiment cette page :
P