AccueilPeopleCélébritéCoach Hamond Chic: ''J'ai perdu mon père à 4 ans...mais Je savais que j'allais réussir''

Coach Hamond Chic:  »J’ai perdu mon père à 4 ans…mais Je savais que j’allais réussir »

Classée aujourd’hui dans le cercle restreint des femmes les plus suivies sur les réseaux sociaux, la coach Hamond Chic ne cesse de faire parler d’elle. De passage sur l’émission les femmes d’ici diffusée sur la chaîne NCI, la coach matrimoniale s’est confiée sur une période sombre de sa vie.

En attendant la troisième édition de son émission à succès Allô Caviar diffusée sur Life Tv, Coach Hamond chic continue d’enchainer les confidences sur sa vie privée. Invitée récemment sur le plateau de l’émission « Les femmes d’ici » sur NCI, celle qui se présente comme la Daïshikan des coachs matrimoniales est revenue sur son enfance très difficile.

« J’ai perdu mon père à l’âge de quatre (4) ans. J’ai grandi auprès de ma mère qui était institutrice. Maman était la seule qui travaillait dans sa famille. Elle avait à sa charge presque toute sa famille, une quarantaine de personnes. Toute petite, je savais que j’allais réussir. Ma vie est un témoignage. Au quartier Selmer de la commune de Yopougon où j’ai grandi, on disait de moi que j’allais finir avec de nombreux enfants de pères différents. Car pour ces personnes, je suis orpheline de père et selon elles ma mère était une pauvre femme« , a-t-elle raconté.

Fière de ce qu’elle est devenue aujourd’hui, la coach matrimoniale a révélé que sa vie d’aujourd’hui n’est que le reflet de ses ambitions et surtout de sa détermination à toucher le sommet. « Déjà petite, j’étais convaincue que j’allais réussir. Je disais toujours que le quartier Selmer n’allait pas avec moi. Parce que j’aime l’argent. Oui, l’argent gagné honnêtement. J’aimais les bonnes choses. J’aime la réussite. Et que j’allais donc me battre pour réussir. Oui, la vie que j’ai aujourd’hui, j’ai trimé pour en arriver là« , a-t-elle témoigné.

Toute l'actu People

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
P