Cherté de la vie: préoccupés, les évêques du Bénin lancent un appel au gouvernement

BeninBénin – SociétéCherté de la vie: préoccupés, les évêques du Bénin lancent un appel au gouvernement

Les évêques du Bénin ont tenu la semaine écoulée leur première session ordinaire de l’année en cours. Au cours de leurs travaux, la conférence épiscopale a abordé plusieurs questions d’intérêt social dont la question relative à la flambée des prix des produits de première nécessité.

La flambée des prix des produits de première nécessité préoccupe les évêques du Bénin. La conférence épiscopale a en effet évoqué le sujet au cours des travaux de la première session ordinaire de l’année qui s’est tenue au cours de la semaine écoulée.

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

A travers un communiqué final rendu public, les évêques du Bénin ont fait part de leurs préoccupations quant à la cherté des prix des produits de première nécessité. Face à cette situation qui pèse sur les populations, la conférence épiscopale dans un appel, invite le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour atténuer la souffrance des couches sociales les plus défavorisées.

Le gouvernement justifie la cherté de la vie…

A l’occasion du point de presse du Conseil des ministres du mercredi 09 juin 2021, le porte-parole du gouvernement s’est prononcé sur la flambée des prix des produits de première nécessité. Face à la presse, Wilfried Léandre Houngbédji a évoqué des raisons qui pourraient justifier cette flambée des prix sur le marché.

Selon Wilfried Léandre Houngbédji, au cours des années 2020 et celle en cours 2021, les pluies se sont raréfiées. Cet état de chose a impacté négativement les rendements des agriculteurs. « L’année dernière et cette année, les pluies se sont raréfiées. La pluviométrie a été en baisse dans la sous-région en général », a justifié le porte parole du gouvernement.

Quid des mesures déjà prises par le gouvernement ?

Pour contrôler la flambée de prix des denrées de première nécessité, les services techniques du ministère l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche et du ministère de l’industrie et du commerce, ont été activés pour sensibiliser les producteurs. L’objectif est de faire comprendre aux producteurs la nécessité de garder les produits sur le marché national.

Au-delà de la sensibilisation, le porte-parole a annoncé la prise d’autres mesures à long terme pour augmenter les productions. Cette option permettra de disposer suffisamment de stocks pour satisfaire en priorité les consommateurs locaux.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P