AccueilPeopleCélébrité«C’est comme si je devenais fou», poignant témoignage de Suspect 95 sur ses envies de suicide

«C’est comme si je devenais fou», poignant témoignage de Suspect 95 sur ses envies de suicide

Au lendemain du décès de sa femme, le rappeur ivoirien Suspect 95 est tombé dans une dépression qui a failli lui ôter la vie. Des révélations sur cette époque de sa vie ont été faites par l’artiste lui même.

Le décès brutal de la femme du rappeur ivoirien Suspect 95 lui a donné des envies de suicide. En effet, sa femme et mère de sa fille est décédée fin 2020. Alors que Suspect 95 semblait avoir surmonté cette triste nouvelle en se gardant des commentaires et en gardant sur le silence sur sa douleur, l’artiste était dans le gouffre.

Procès et Prison évités de justesse

A l’époque, Suspect 95 avait même enchainé des concerts et singles pour cacher son désespoir, ses envies de suicide. « 12 Décembre 2020, je venais à peine de descendre d’une scène, Maman qui m’appelle toute paniquée, ta femme est à terre donc stop tout faut que tu viennes. Je grille tous les feux Need For Speed, j’arrive en éclair sur les lieux. Et maintenant j’ai la scène sous les yeux. Mon sang s’est glacé quand je l’ai vu étalée, mais c’est trop tard, ça je savais pas encore, je me suis rendu compte pendant le massage cardiaque », a témoigné le rappeur dans sa nouvelle chanson.

Selon lui, c’est dans l’ambulance qu’il a été informé que sa femme a rendu l’âme: «C’est fini, on verra plus son cœur battre », lui a lancé le médecin. « Quoi ? Je suis tombé comme dans une transe, j’ai sauté dans ma voiture pour aller m’exploser. Mais quand j’ai démarré j’ai percuté un poteau, c’était ma chance. Mais le début de ma descente aux en–fers, enquête policière comme dans les experts », a raconté Suspect 95 qui risquait la prison.

A l’en croire, il a évité des procès voire la prison grâce à la défense prise par sa belle mère.

De mal au pire …

Après le 27 mars 2021 pour son come-back au Palais de la Culture, Suspect 95 s’est encore replongé dans la dépression au lieu de se réjouir de cet exploit. « Mais le lendemain, dans ma tête je ressentais, rien, aucune joie. Pourtant c’était mon rêve d’artiste, je comprenais pas ce qui n’allait pas, je devais être au paradis », a-t-il indiqué.

Pendant ce temps, Suspect 95 allait de mal en pire et les choses qui lui faisaient plaisir n’avaient plus aucun goût pour lui. « La musique, les spectacles, c’est comme si je devenais fou or je faisais une dépression. C’est le vrai nom, pour moi aussi c’était que dans les films, mais non. (…). Les pensés suicidaires, ça aussi je suis passé par là, c’est une réalité. Beaucoup vivent ça dans le silence, et leurs proches manquent de vigilance ».

L’artiste indique avoir puisé sa force de sa fille qu’il rêvait de voir grandir pour devenir une femme accomplie.

Toute l'actu People

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

« Il ne connaissait pas sa maman », le manager de DJ Congélateur fait des révélations

"Confirmé Manadja" a fait de troublantes révélations sur son artiste DJ...

Serge Beynaud: le chanteur se sépare définitivement de Zota et …

L'artiste du Coupé-décalé, Serge Beynaud, a confirmé s'être définitivement séparé de...
P