Burkina Faso: Mahamadou Issoufou demande la liberté totale pour Roch Kaboré

AfriqueAfrique – DiplomatieBurkina Faso: Mahamadou Issoufou demande la liberté totale pour Roch Kaboré

En mission de médiation au Burkina Faso, l’émissaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Mahamadou Issoufou, a réitéré la demande de libération sans condition de l’ancien président Roch Kaboré, émise par l’organisation sous-régionale.

Dans le cadre de la mise en œuvre du mandat qui lui a été assigné, lors du sommet extraordinaire du 04 Juin 2022, par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO, le médiateur de la CEDEAO, Mahamadou Issoufou, ancien président de la République du Niger, a effectué une mission de prise de contact au Burkina Faso du 17 au 18 juin 2022.

L’objectif de la mission était de rencontrer les autorités de la transition afin de discuter sur les défis qui affectent le Burkina, aux plans sécuritaire, humanitaire, institutionnel ainsi que ceux liés au changement climatique et au développement. Il a insisté sur le fait que tous ces défis sont liés. Il a également rappelé la nécessité de convenir d’un chronogramme acceptable pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Sur la situation de l’ancien président Roch Kaboré, le médiateur de la CEDEAO a salué les efforts faits par les autorités de la transition en faveur de l’ex-dirigeant et a rappelé la demande exprimée par la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la CEDEAO quant à l’effectivité de la liberté de l’ancien président.

L’ancien président du Burkina Faso, Roch Kabore gardé en résidence surveillée par la junte militaire après son éviction du pouvoir le lundi 24 janvier, a été libéré plus de deux mois plus tard, par la junte militaire. Il a rejoint son domicile qui est à Ouagadougou, la capitale burkinabé, le mercredi 06 avril 2022, selon un communiqué des nouvelles autorités au pouvoir. Mais selon son parti, le MPP, Roch Kaboré n’est pas totalement libéré. Il est en résidence surveillée.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P