Moov Africa Start up challenge

Bénin: un homme déposé en prison pour avoir ligoté et battu sa femme à Zè

BeninBénin – SociétéBénin: un homme déposé en prison pour avoir ligoté et battu sa femme à Zè

Un homme âgé de la quarantaine a été placé en détention provisoire. Il est accusé de violences conjugales pour avoir battu sa femme. Les faits se sont déroulés le mardi 1er mars 2022 dans la commune de Zè, précisément dans le village Dandji.

Depuis quelques jours, il circule sur les réseaux sociaux la vidéo d’une dame battue et ligotée par son mari. La vidéo est choquante et témoigne de la barbarie dont elle a été victime de la part de son mari. Ce dernier a été déjà interpellé par la police et déposé en prison.

Dans la vidéo enregistrée par le voisinage du couple, on voit une femme battue, ligotée et laissée à son triste sort. Selon les témoignages, la bagarre s’est éclatée entre le couple suite à une affaire de relation extra-conjugale.

Selon le secrétaire particulier (SP) su maire de la commune de Zè, l’homme aurait engrossé une autre femme hors-mariage. Pire, il a décidé de ramener sa nouvelle conquête sous le toit conjugal sans consentement de la première femme. N’ayant pas digéré les agissements de son homme, celle-ci a boudé et c’est ainsi que l’altercation est survenue, a confié le SP à Frissons radio.

Encore un autre client pour la Criet ?

Ce dossier pourrait être transféré à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet). Au regard des dispositions de la loi portant mesures spéciales de répression des infractions commises à raison du genre et de protection de la femme en République du Bénin, cette juridiction spéciale pourrait être compétente pour connaître de cette affaire.

Ce dossier sera également suivi de près par l’Institut National de la Femme. La secrétaire exécutive de cet Institut a promis que le mari sera puni avec la dernière rigueur. Invitée à se prononcer sur l’affaire, Huguette Bokpè Gnancadja a déploré l’acte. Selon ses dires dires, même si la femme abandonne le dossier comme on l’a déjà vu par le passé dans d’autres cas, l’Institut National de la Femme ne lâchera pas l’affaire.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P