Bénin: un commissaire et un agent de police devant le procureur de la république ce vendredi…

News - InfosSociétéBénin: un commissaire et un agent de police devant le procureur de la république ce vendredi...

Le commissaire adjoint de l’Unité spéciale de la police maritime et fluviale et un agent en service au commissariat de police du 5è arrondissement seront présentés, demain vendredi 14 Mai, au procureur de la république. Il leur est reproché d’avoir porté la main sur un magistrat.

Gardés, depuis le Mercredi 12 Mai 2021, à la police des armées de la Brigade économique et financière, le commissaire de police, qui a giflé un magistrat, et un agent de police du commissariat du 5è arrondissement de Cotonou, seront fixés sur leur sort, ce vendredi.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Tunisie
- -
France
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Australie
- -
Danemark
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Pologne
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Arabie Saoudite
- -
Mexique
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
0 1
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
0 3
Angleterre
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
1 2
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
2 0
Qatar

A Lire aussi: Bénin: le roi Willem-Alexander des Pays-Bas félicite Patrice Talon pour sa réélection

Ils seront présentés au procureur de la république près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou, qui donnera une orientation au dossier.

Retour sur les faits

Le vendredi 07 mai 2021, il y a eu, à Cotonou, une altercation entre deux agents de la Police républicaine, et un magistrat. Il s’agit précisément d’un magistrat en service au tribunal de Kandi, un commissaire en exercice à l’Unité spéciale de la police maritime et fluviale (USPMF) et un SBP en fonction au commissariat de police du 5è arrondissement.

Selon le récit des faits, le commissaire a violenté, en premier, le magistrat, qui essayait de calmer une bagarre entre son frère et l’officier de police. Après, le magistrat a été conduit de force au commissariat. Une fois au poste de police, le SBP, qui assurait le rôle de chef de poste, lui a intimé l’ordre de s’asseoir. Ayant refusé, il a alors administré une paire de gifles au magistrat.

Interpellés par leur hiérarchie, le commissaire central de l’unité de police, le commissaire adjoint et le SBP ont nié toutes les allégations et ont rejeté le tort sur le magistrat et son frère.

Mais le magistrat a saisi le procureur du Tribunal de Première Instance (TPI) de Cotonou, pour un meilleur traitement du dossier. Les sources ajoutent qu’il a aussi fait saisir le service de la police des armées, afin de faire la lumière sur cette affaire.

Interpellés, les deux officiers de police séjournent, depuis le mercredi, à la Brigade économique et financière et seront présentés, demain, au procureur de la république près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P