Bénin- Session inaugurale des cadres RE: Candide Azannaï tacle les anciens présidents

News - InfosPolitiqueBénin- Session inaugurale des cadres RE: Candide Azannaï tacle les anciens présidents

Le promoteur du régime de la rupture n’est pas la seule personne qui a eu pour son compte lors de la session inaugurale des Cadres du parti Restaurer l’Espoir qui s’est tenue le samedi dernier à l’Amphithéâtre, Institut Jean Paul II de Cotonou. Candide Azannaï a vidé également sa bile sur les anciens présidents de la république encore en vie.

Le parti Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï a tenu le samedi dernier à l’Amphithéâtre Institut Jean Paul II de Cotonou, la session inaugurale des Cadres du parti. Au cours des travaux marqués par plusieurs communications, le président du parti a fait le décryptage de l’actualité politique du pays. Dans un langage qui lui est devenu naturel, le philosophe n’a pas raté ses camarades de la résistance notamment les anciens présidents de la République.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
5 Déc 2022
- 16h00
Japon
- -
Croatie
Fifa Coupe du Monde
5 Déc 2022
- 20h00
Brésil
- -
Corée du Sud
Fifa Coupe du Monde
6 Déc 2022
- 16h00
Maroc
- -
Espagne
Fifa Coupe du Monde
6 Déc 2022
- 20h00
Portugal
- -
Suisse
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
3 0
Senegal
Fifa Coupe du Monde
4 Déc 2022
- 16h00
France
3 1
Pologne
Fifa Coupe du Monde
3 Déc 2022
- 20h00
Argentine
2 1
Australie
Fifa Coupe du Monde
3 Déc 2022
- 16h00
Pays-Bas
3 1
USA

Sans évoquer expressément leur nom, l’ancien ministre délégué auprès du président de la République chargé de la défense nationale a taclé les anciens présidents qui se sont laissés capturer selon ses termes par celui-là même qu’ils prétendaient capturer.

« …l’on devrait psychanalyser l’aphonie de certaines personnalités au regard de certaines images largement diffusées lors des cérémonies du 1er août 2022 qui ne laissent aucun doute sur le chemin de Canossa pris par des gens, qui visiblement, se sont bien laissés capturés par celui qu’ils prétendaient capturer« , a commenté Candide Azannaï.

Cette démarche des anciens députés qualifiées de démarches d’apaisement politique est considérée par l’ancien ministre Candide Azannaï comme un « déshonneur pour les mémoires des victimes innocentes et un drame pour ceux qui souffrent encore le martyre de l’exil, de la prison, de la dépossession, de la persécution, de constater que ceux en qui, ils faisaient confiance, tour à tour se jettent sous les pieds de l’oppresseur ».

Evoquant l’image projetée à la face du monde par ces deux personnalités politiques ce 1er Août 2022; Candide Azannaï pense que l’un avait offert une image pathétique « du captureur capturé » alors que l’autre qui a bénéficié d’une mission de bons offices dans la sous région « n’était que aller serrer la main au célèbre amuseur guinéen ».

A croire le président du parti Restaurer l’Espoir, l’ancien ministre Candide Azannaï, ces démarches des anciens chefs d’Etat ne traduisent pas l’intérêt général mais des calculs qui vont dans le sens de la satisfaction de l’intérêt particulier.

Que propose alors Candide Azannaï ?

Il est difficile aujourd’hui de cerner ce que propose concrètement le président du parti Restaurer l’Espoir pour sortir de la crise politique dans lequel le pays s’embourbe depuis 2019. Lui poser la question, il vous invitera sans doute à la résistance.

Ainsi, la voie de la sortie de la crise politique actuelle selon l’approche de l’ancien ministre de défense de Patrice Talon, c’est la résistance. Une résistance pacifique qui se démarque de tout acte de violence. Cette résistance pour l’ancien ministre consiste à boycotter toutes les élections et à sensibiliser le peuple souverain qui fait et défait les régimes.

« Combien de fois n’ai- je pas insisté sur la nécessité pour les uns et les autres de mettre entre parenthèses leurs égos et leurs logos jusqu’à la reculade ou à la chute du pouvoir dictatoriale dit de la rupture ?« , a affirmait Candide Azannaï en faisant allusion à ses amis de la résistance. Mais la question que beaucoup se pose c’est de savoir si l’approche du président du RE permettra un jour de revenir à une situation normale dans le pays.

En attendant peut-être une réponse à cette question, le président du parti Restaurer l’Espoir, l’ancien ministre Candide Azannaï est seul contre tous. En tout cas, toutes les forces de la résistance s’active actuellement à participer aux élections législatives de 2023.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P