Bénin: « les enseignants ne doivent plus commander aux étudiantes »

BeninBénin – SociétéBénin: "les enseignants ne doivent plus commander aux étudiantes"

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MESRS) est décidé à lutter farouchement contre le harcèlement sexu3l dans le milieu universitaire. Sur l’émission spéciale « Le gouvernement en action », la ministre Éléonore Yayi Ladékan a rappelé les actions qui sont en cours contre le phénomène.

Les étudiants et étudiants sont exposés au phénomène de harcèlement sexu3l dans le milieu universitaire. C’est un fait qui n’est pas inconnu des autorités. C’est d’ailleurs pour ça qu’elles prennent des mesures radicales pour y mettre fin. Selon la ministre Éléonore Yayi Ladékan, des séances de sensibilisation sont menées à l’endroit des apprenants, mais surtout envers les enseignants qui ont tendance à transformer les étudiantes en coursières.

La sensibilisation c’est également vers les enseignants qui ne doivent plus en aucun cas commander aux étudiantes. Ces étudiantes sont allées pour la formation et non pour aller acheter à manger aux professeurs.

Éléonore Yayi Ladékan

La guerre contre le harcèlement sexu3el ne se mène pas seulement avec la sensibilisation dans les universités. L’Organe national de contrôle et d’éthique dans l’enseignement supérieur (Onc) est aussi mis à contribution. Il est chargé de connaître les violations des règles déontologiques professionnelles, morales et d’éthique dont des enseignants se seraient rendus coupables.

L’Onc statue en matière disciplinaire et devra confier l’aspect pénal à la justice nomment dans les cas de harcèlement, viol, corruption et fraudes lors des examens.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P