Bénin: le PCB soupçonne la présence de la force Barkhane au nord du pays

News - InfosSociétéBénin: le PCB soupçonne la présence de la force Barkhane au nord du pays

Dans un communiqué publié ce jeudi 06 octobre 2022, le Parti Communiste du Bénin (PCB) a interpellé le président Patrice Talon sur une probable présence des forces armées françaises, de la force Barkhane, dans le Département de l’Alibori.

Selon les informations communiquées par le PCB, des éléments de la force Barkhane seraient installés dans la commune de Kandi, dans un camp du 2e arrondissement. « Le domaine fait partie du domaine du camp militaire auparavant occupé par les infrastructures des militaires béninois », lit-on dans le communiqué.

Qatar 2022
Quarts de Finale
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 16h00
Croatie
- -
Brésil
Fifa Coupe du Monde
9 Déc 2022
- 20h00
Pays-Bas
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 16h00
Maroc
- -
Portugal
Fifa Coupe du Monde
10 Déc 2022
- 20h00
Angleterre
- -
France

Pour conforter ses soupçons, le Parti communiste fait constater que « ce domaine n’était pas clôturé sur les côtés Sud-Nord-Est ; c’est seulement sur le côté Ouest qu’un pan de mur a été élevé. C’est de façon précipitée qu’un mur a été élevé sur le côté Nord…Ce côté fait bordure avec une voie très fréquentée par les populations. Elle conduit à Ségbana », a précisé Philippe Noudjènoumè, premier secrétaire du PCB.

« Expulsion immédiate la force Barkhane »

Convaincu sur la base de ses informations, que des membres de la force Barkhane « se trouvent bel et bien au Bénin », le PCB demande leur expulsion en toute urgence. « Toute autre attitude serait une profanation grave de la terre de nos illustres Héros, Béhanzin, Saka Yérima, Bio Guèra, Kaba, une offense impardonnable à leur mémoire », ont indiqué Noudjènoumè et ses camarades.

En février dernier, le PCB avait déjà donné l’alerte sur l’arrivée des militaires français au Bénin. « Barkhane en errance ne trouvera pas refuge au Bénin ! Cela, notre Peuple ne l’acceptera jamais, quoi qu’il en coûte », avait-il indiqué dans un communiqué.

Démenti…

A l’époque où les rumeurs sur une probalble installation de base militaire française faisait le tour des réseaux sociaux, des autorités étaient montées au créneau pour apporter un démenti. « Il n’y a pas de base française au Bénin », avait déclaré l’ambassadeur de France au Bénin, Marc Vizy. Le diplomate avait précisé que c’est une question qui n’était même pas à l’ordre du jour.

Avant cette réaction, il y a eu celle du Porte-parole du gouvernement béninois. « C’est un fait majeur si cela devait arriver. Et si cela devait arriver, vous ne manquerez pas d’être informés. Si demain, le Bénin fait cette option, vous serez informés. Ce n’est pas quelque chose qui peut arriver et qui resterait caché », avait-il servi aux journalistes, lors d’un échange avec la presse.

Toutefois, il convient de souligner que des convois de la force Barkahne en provenance du Mali et en transit ua Bénin, avaient été aperçus dans plusieurs localités du Bénin.

Quid de la coopération entre le Bénin et la France dans le cadre de la lutte-djihadiste ?

Si l’installation de la force Barkhane, n’est pas encore à l’ordre du jour, la France ne reste pas pour autant indifférente aux attaques terroristes au Bénin. Le pays d’Emmanuel Macron compte lutter contre le phénomène aux côtés du Bénin. « La France sera toujours aux côtés des autorités béninoises pour faire face à cette menace. Elle le sera, en répondant à vos demandes », a assuré Macron pendant son récent séjour à Cotonou.

L’accompagnement de la France va se traduire par la livraison d’équipements, des séances de formation et de renseignements. Cet engagement de la France a réjoui Patrice Talon qui attend vivement des actes concrets après les discours.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P