Bénin: l’assurance maladie rendue obligatoire dès Janvier 2022

BeninBénin – SociétéBénin: l'assurance maladie rendue obligatoire dès Janvier 2022

Au Bénin, dès Janvier 2022, l’assurance maladie deviendra obligatoire pout tous les citoyens. C’est du moins ce qu’il convient de retenir d’un entretien accordé par Venance Célestin Quenum, directeur général de l’Agence nationale de protection sociale et coordonnateur du projet ARCH.

La décision de rendre obligatoire la souscription à l’assurance maladie serait liée au fait qu’il a souvent certains patients admis dans les structures sanitaires mais se révèlent par la suite incapables de payer les frais de soin. Ces patients, la plupart du temps, sont gardés dans ces centres de santé en attendant qu’un cœur généreux vienne les délivrer en soldant leur facture.

A lire aussi: Bénin: mécontentement à Kandi après l’instauration d’une taxe sur le développement local

Pour faciliter la vie à cette catégorie sociale, le gouvernement les a pris en compte dans le volet assurance du projet ARCH en phase pilote dans sept Communes avant d’être bientôt généralisé.  » Les populations que nous considérons comme des pauvres extrêmes ont déjà leur carte biométrique…elles accèdent déjà au service d’assurance maladie grâce à leur carte d’identité nationale biométrique « , a précisé venant Célestin Quenum.

Il fait cependant remarquer qu’il y a des gens qui sont en situation de pauvreté mais pas de pauvreté extrême. Quand ceux-là sont retenus dans les formations sanitaires pour non-paiement de frais de soin, ils ne bénéficient pas encore de l’aide de l’Etat mais cela ne saurait tarder, a-t-il précisé.

L’assurance maladie obligatoire dès Janvier 2022…

Les personnes inscrites dans la catégorie des pauvres mais ne sont pas des extrêmes pauvres « seront amenés à venir souscrire à une assurance maladie subventionnée.  » Soit on les retrouvera dans la catégorie des pauvres et ils vont d’office bénéficier des subventions de l’Etat ou soit c’est des non pauvres qui doivent souscrire par eux-mêmes à l’assurance-maladie », affirme le directeur général de l’Agence nationale de protection sociale et coordonnateur du projet ARCH.

Selon lui, Il serait aisé pour ces derniers de payer une fois l’an, pour leur assurance et être totalement couvert pour toutes les pathologies de panier de soins et les médicaments associés à ces maladies pendant une année. Il rassure néanmoins que les frais de souscription seraient à la portée de tous. « C’est sans commune mesure avec tout ce qui se fait en termes de primes d’assurance-maladie dans le pays et avec les assureurs privés » , conclut-il.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P