Bénin: « Ils n’ont même pas pu avoir 5% », Iréné Agossa règle ses comptes avec la FCBE

News - InfosPolitiqueBénin: "Ils n'ont même pas pu avoir 5%", Iréné Agossa règle ses comptes avec la FCBE

Rejetés par la Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE), Iréné Agossa et son parti RLC ont dû se rabattre sur l’UP le Renouveau, un parti de la mouvance. Après les élections législatives, Iréné Agossa a réglé ses comptes avec Paul Hounkpè les cauris qui avaient refusé de composer avec lui.

Iréné Agossa n’a pas raté la FCBE. Il a bien pris sa revanche sur ce parti qui l’avait rejeté quelques jours avant le scrutin. Le président du RLC a parlé du score de la FCBE comme une prophétie qui s’est accompli. Selon Iréné Agossa, Paul Hounkpè a vendu la peau de l’ours sans l’avoir tué. « Les FCBE faisaient croire que les 10% ne sont pas un problème. Aujourd’hui, ils se rendent compte, qu’ils n’ont même pas pu avoir 5% », a-t-il déclaré.

Selon les résultats proclamés par la Cour constitutionnelle, la FCBE a obtenu 4,42% des suffrages exprimés. Selon Iréné Agossa, ce score représente un message important du peuple qui a désavoué le projet de la FCBE.

« Le peuple a fait le choix des grands ensembles »

A l’analyse des résultats issus des législatives, Iréné Agossa a conclu que le peuple a opté pour les grands ensembles. Partant de ce constat, il fait savoir qu’il y a un risque de disparition qui guette les partis qui n’ont pas pu avoir 10%. « Tous ceux qui ne seront pas dans les grands ensembles d’ici peu, vous allez constater qu’ils vont disparaître », a-t-il dit.

Il évoque nommément le cas de la FCBE qui selon lui ne tient plus qu’à un fil. Selon Iréné Agossa, la FCBE risque de disparaître si ses responsables continuent à se concentrer sur eux-mêmes. « Moi, j’ai averti plusieurs fois le président Hounkpè. Je lui ai dit : « tu n’es pas autant populaire ». Nous avions même fait le débat du choix de logo. Ils ont dit qu’ils sont capables d’assumer la sortie du président Boni Yayi », a-t-il confié.

Échec d’une tentative d’accord politique entre RLC et FCBE

Pour rappel, dans le cadre des législatives, le parti Restaurer la Confiance (RLC) avait souhaité un accord politique avec la FCBE. Cet accord devrait conduire à une unicité d’action pour affronter les échéances électorales. Mais le projet n’est pas allé au bout.

Dans une correspondance en date du 30 octobre 2022, Paul Hounkpè a informé Iréné Agossa que son positionnement personnel sur la liste FCBE dans la 6e circonscription, tel qu’il l’a exigé comme condition préalable à la poursuite et à la finalisation des discussions relatives au partenariat entre les deux formations politiques, n’a pas été validé par le Bureau politique des cauris. C’est l’une des raisons officielles qui avaient justifié la fin des discussions entre les deux partis.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P