Moov Africa Start up challenge

Bénin – Arrestation de Joël Aïvo: Patrice Talon saisi d’une lettre, demandant la libération du constitutionnaliste

BeninBénin – PolitiqueBénin - Arrestation de Joël Aïvo: Patrice Talon saisi d'une lettre, demandant la libération du constitutionnaliste

Dans la floppée de voix qui s’élève pour demander la mise en liberté de l’agrégé de droit, le professeur Joël Aïvo, celle de l’institutionnaliste Simon Narcisse Tomety ne s’est pas fait prier. Dans une lettre à l’attention du chef de l’Etat, le Chef de file des éducateurs en citoyenneté, comme il aime à se faire appeler, estime que l’agrégé en droit n’a pas sa place en prison.

Dans sa lettre au président de la République, Simon Narcisse Tomety soutient que le Professeur Aivo n’est pas un trafiquant mais un homme de valeur qui n’a pas sa place dans une prison. « Joël enseigne la vertu. C’est un homme brillant intellectuellement que j’ai toujours admiré pour sa rigueur scientifique et ses méthodes de raisonnement.« , indique le professeur dans sa lettre. Mieux, il estime qu’il s’agit d’une espèce rare en voie de disparition.

A Lire aussi: Bénin – Criet: le juge des libertés aussi s’oppose à la remise en liberté provisoire de Joël Aïvo

Donnant son avis sur l’activisme politique du constitutionnaliste, Simon Narcisse Tomety affirme que « Frédéric est allé informer, sensibiliser et former le peuple dans toutes les contrées durant deux bonnes années pour ouvrir les yeux, déboucher les oreilles et ouvrir les bouches de ses concitoyens ».

« Qui a fait mieux que lui durant les 30 dernières années. Aucun parti politique y compris les nouveaux préfabriqués. On lui reproche d’avoir osé secoué le cocotier. Il l’a si bien fait que par son action citoyenne, les gens découvrent qu’on peut faire la politique de façon civilisée.« , a indiqué le professeur dans sa lettre.

A travers la vague d’arrestations qui a suivi l’élection présidentielle du 11 Avril 2021 et la procédure qui en découle à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme, l’institutionnaliste Simon Tomety pense que le pays est en train d’offrir au monde, un spectacle judiciaire qui ne l’arrange pas.

« Il est temps que le président Talon exprime la volonté et le courage politiques de libérer tous les détenus politiques et d’opinions. La vivacité d’une société vivante est dans le jeu démocratique et la liberté d’opinion. Monsieur le président de la république, chef de l’État, chef suprême des armées, chef suprême de la magistrature et chef suprême de l’Administration, tourner le dos à tous vos conseillers visibles et non visibles qui vous incitent à fabriquer des terroristes et des blanchisseurs d’argent.« , a-t-il conclu.

Joël Aïvo poursuivi pour blanchiment de capitaux …

L’universitaire et opposant, candidat recalé à la dernière élection présidentielle, séjourne depuis plusieurs mois à la prison civile de Missérété. Il a été placé en garde à vue après avoir été interpellé puis auditionné dans la soirée du jeudi 15 avril 2021.

C’est vers le pont de Togoudo, à la périphérie de Cotonou, que Joël Aïvo a été arrêté aux environs de 15 heures par des policiers cagoulés, alors qu’il revenait du campus de l’Université d’Abomey Calavi. 

A l’ouverture de son procès à la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme, le constitutionnaliste a plaidé non coupable et a rejeté toutes les charges portées sur sa personne.

Mais le ministère public a demandé au juge de céans de se déclarer incompétent et de rejeter le dossier à l’instruction. Dans le même temps, le collège d’avocats constitué pour la défense du constitutionnaliste a déposé une demande de mise en liberté provisoire pour leur client.

A la dernière audience, celle du 5 Août dernier, le juge en charge du dossier est allé dans le sens du ministère public incarné par le procureur spécial Mario Mètonou en se déclarant incompétent tout en rejetant la demande de mise en liberté provisoire demandée par les avocats du constitutionnaliste.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P