Situation à l’Est de la RDC: les Etats-Unis réitèrent leur promesse à Félix Tshisekedi

News - InfosDiplomatieSituation à l'Est de la RDC: les Etats-Unis réitèrent leur promesse à Félix Tshisekedi

Washington a promis samedi, de continuer à multiplier les efforts pour faire respecter la feuille de route de Luanda, ainsi que le processus de Nairobi en République Démocratique du Congo (RDC), pour faire taire les armes.

Le président congolais Félix Tshisekedi s’est entretenu au téléphone ce samedi 14 Janvier 2023 en fin de journée avec le secrétaire d’État américain Anthony Blinken. Les échanges ont porté sur la situation de l’Est en République Démocratique du Congo (RDC), à la veille de l’échéance de l’ultimatum du 15 janvier 2023 pour le retrait sans conditions du M23 des positions occupées.

« Les États-Unis ont promis de continuer à multiplier les efforts pour faire respecter la feuille de route de Luanda ainsi que le processus de Nairobi », précise un communiqué de la présidence congolaise. « Les États-Unis ont réitéré qu’ils ne sont pas d’accord avec le soutien du Rwanda au M23« , ajoute le communiqué.

Un retrait ordonné du M23

Plus tôt, cette semaine, le groupe rebelle M23 de la RDC, a accepté de poursuivre un retrait ordonné et de respecter un cessez-le-feu strict, lors de sa rencontre avec Uhuru Kenyatta, facilitateur du processus de paix de la Communauté de l’Afrique de l’Est dans l’Est de la RDC.

Il a aussi accepté de continuer à respecter et à coopérer avec la Force régionale de l’Afrique de l’Est qui a maintenant commencé à prendre le contrôle des zones évacuées par le M23; un processus qui est conforme à la décision de la réunion extraordinaire des chefs d’état-major général de l’EAC tenue à Bujumbura le 8 novembre 2022.

Le facilitateur de l’EAC a également appelé toutes les parties à adhérer à l’accord de cas d’hostilités. L’Est de la RDC est déchirée par de violents combats entre l’armée congolaise et les groupes armés, en l’occurrence, les rebelles du M23 qui ont pris le contrôle de plusieurs zones et n’ont pas participé aux pourparlers initiés pour le retour de la paix en RDC.

Laisser un commentaire

P