AccueilReflexionOpinion "Patrice Talon ๐—ป๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฟ๐—ผ๐—บ๐—ฒ๐˜ ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฐ๐—ฒ ๐—พ๐˜‚'๐—ถ๐—น ๐—ฒ๐˜€๐˜ ๐—ฐ๐—ฒ๐—ฟ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ป๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐—น๐—ผ๐—ถ๐—ฟ ๐—ณ๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ"

[Opinion] ยซย Patrice Talon ๐—ป๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฟ๐—ผ๐—บ๐—ฒ๐˜ ๐—พ๐˜‚๐—ฒ ๐—ฐ๐—ฒ ๐—พ๐˜‚’๐—ถ๐—น ๐—ฒ๐˜€๐˜ ๐—ฐ๐—ฒ๐—ฟ๐˜๐—ฎ๐—ถ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ป๐—ฒ ๐—ฝ๐—ฎ๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐—น๐—ผ๐—ถ๐—ฟ ๐—ณ๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒย ยป

Par :

publiรฉ le

OPINION

Accรฉdez via CE LIEN pour ajouter une contribution, une opinion ou une rรฉflexion. C'EST GRATUIT

๐™‡๐™š๐™จ ๐™ง๐™š๐™ฅ๐™ง๐™šฬ๐™จ๐™š๐™ฃ๐™ฉ๐™–๐™ฃ๐™ฉ๐™จ ๐™จ๐™ฎ๐™ฃ๐™™๐™ž๐™˜๐™–๐™ช๐™ญ ๐™ฆ๐™ช๐™ž ๐™ค๐™ฃ๐™ฉ ๐™ฅ๐™–๐™ง๐™ฉ๐™ž๐™˜๐™ž๐™ฅ๐™šฬ ๐™–ฬ€ ๐™ก๐™– ๐™ง๐™š๐™ฃ๐™˜๐™ค๐™ฃ๐™ฉ๐™ง๐™š ๐™™๐™ช ๐™ข๐™–๐™ง๐™™๐™ž 26 ๐™–๐™ซ๐™ง๐™ž๐™ก ๐™™๐™š๐™ง๐™ฃ๐™ž๐™š๐™ง ๐™–๐™ซ๐™š๐™˜ ๐™ก๐™š ๐™˜๐™๐™š๐™› ๐™™๐™š ๐™ก’๐™€ฬ๐™ฉ๐™–๐™ฉ, ๐™ฃ’๐™š๐™ฃ ๐™ง๐™š๐™ซ๐™ž๐™š๐™ฃ๐™ฃ๐™š๐™ฃ๐™ฉ ๐™ฅ๐™–๐™จ. ๐™€๐™ฃ ๐™ก๐™ž๐™š๐™ช ๐™š๐™ฉ ๐™ฅ๐™ก๐™–๐™˜๐™š ๐™™’๐™–๐™ฃ๐™ฃ๐™ค๐™ฃ๐™˜๐™š๐™จ ๐™˜๐™ค๐™ฃ๐™˜๐™ง๐™šฬ€๐™ฉ๐™š๐™จ ๐™–๐™ช ๐™จ๐™ช๐™Ÿ๐™š๐™ฉ ๐™™๐™š ๐™จ๐™– ๐™ฅ๐™ง๐™ค๐™ข๐™š๐™จ๐™จ๐™š ๐™™๐™š ๐™ง๐™š๐™ซ๐™–๐™ก๐™ค๐™ง๐™ž๐™จ๐™–๐™ฉ๐™ž๐™ค๐™ฃ ๐™™๐™š ๐™ก๐™š๐™ช๐™ง๐™จ ๐™จ๐™–๐™ก๐™–๐™ž๐™ง๐™š๐™จ, ๐™ก๐™š ๐™ฅ๐™ง๐™šฬ๐™จ๐™ž๐™™๐™š๐™ฃ๐™ฉ ๐™๐™–๐™ก๐™ค๐™ฃ ๐™จ’๐™š๐™จ๐™ฉ ๐™š๐™ข๐™ฅ๐™šฬ‚๐™ฉ๐™ง๐™šฬ ๐™™๐™–๐™ฃ๐™จ ๐™™’๐™šฬ๐™ฉ๐™ค๐™ฃ๐™ฃ๐™–๐™ฃ๐™ฉ๐™š๐™จ ๐™ฅ๐™ค๐™ก๐™šฬ๐™ข๐™ž๐™ฆ๐™ช๐™š๐™จ ๐™ฆ๐™ช’๐™ž๐™ก ๐™– ๐™˜๐™ง๐™šฬ๐™šฬ๐™š๐™จ ๐™ก๐™ช๐™ž-๐™ข๐™šฬ‚๐™ข๐™š.

Tout au long de la sรฉance, le gouvernement et son chef n’ont pas รฉtรฉ en mesure de dire aux syndicats les pourcentages d’augmentation des salaires. Au contraire, on leur demande plutรดt d’aller encore rรฉflรฉchir pour revenir avec de nouvelles propositions qui prendraient รฉventuellement effet ร  partir de 2023. Pourtant, c’est dรฉlibรฉrรฉment, et sans aucune espรจce de contrainte que le chef de l’ร‰tat qui s’est renouvelรฉ son mandat dans les conditions qu’on sait, a annoncรฉ en dรฉcembre 2021, devant ses dรฉputรฉs une cagnotte de plus de 400 milliards devant servir ร  la revalorisation des salaires et au social en gรฉnรฉral pour l’annรฉe 2022. Et si depuis cinq mois, l’on n’est toujours pas en mesure d’augmenter les salaires, c’est simplement parce que, comme presque toutes ses promesses mielleuses faites aux bรฉninois depuis 2016, le gouvernement n’a jamais cru ร  une revalorisation salariale, encore moins ร  un programme social.

Preuve supplรฉmentaire de ce marchรฉ de dupes imposรฉ aux travailleurs, les commentaires du chef de l’Etat sur le pourcentage d’augmentation des salaires. Je le cite : ยซ Est-ce qu’on peut augmenter les salaires dans les mรชmes proportions pour tout le monde ? Est-ce que celui qui gagne 1 million va รชtre augmentรฉ dans les mรชmes proportions que celui qui gagne 70 milles ? La revalorisation qu’on veut faire, est-ce qu’il ne faut pas diffรฉrencier cela sรฉrieusement ? ยป C’est la rรฉflexion ร  laquelle il a invitรฉ les syndicats, prouvant s’il en est encore besoin, que ni lui, ni personne au niveau de son gouvernement, n’avaient prรฉalablement rรฉflรฉchi ร  la question.

Les 400 milliards pompeusement annoncรฉs cinq mois plus tรดt รฉtaient donc fantaisistes, peut-รชtre mรชme populistes. Dans ces conditions, les doutes sur l’รฉtat rรฉel de nos finances et la capacitรฉ du gouvernement ร  tenir ses engagements deviennent d’autant plus lรฉgitimes.

Il faut l’รฉcouter sur le traitement des aspirants aux mรฉtiers de l’enseignement, pour s’en convaincre. Alors qu’officiellement notre รฉconomie et nos finances publiques ne se seraient jamais aussi bien portรฉes que depuis que le diplรดmรฉ de Harvard est aux commandes, et que le bรฉninois n’avait jamais autant payรฉ de taxe et d’impรดt dans sa vie, le gouvernement s’est publiquement posรฉ la question de savoir s’il allait pouvoir payer aux apirants 12 mois de salaire par an sans rรฉduire la cagnotte prรฉvue pour la revalorisation de salaires des autres fonctionnaire. Ce qui signifie que le sort des aspirants n’รฉtait mรชme pas ร  l’ordre du jour des 400 milliards annoncรฉs dans le discours sur l’รฉtat de la Nation.

Et pour faire diversion, Patrice Talon fera part ร  son auditoire de sa dรฉsapprobation du projet de mise en place d’une pension de retraite pour les dรฉputรฉs. Des dรฉputรฉs que ยซย nousย ยป aurions ยซ รฉlus pour qu’ils prennent l’initiative des lois ยป. Et cette sรฉquence, la toile se la partage massivement pour s’en moquer. Un des dรฉlรฉguรฉs syndicaux ayant participรฉ ร  la sรฉance m’a confiรฉ qu’il a dรป rรฉprimer un rire quand le chef de l’ร‰tat a eu prononcรฉ ces paroles.

Le Prรฉsident Talon est en effet persuadรฉ que tout le monde avait dรฉjร  oubliรฉ les conditions meurtriรจres dans lesquelles il a mis en place son parlement en avril et mai 2019. Il est persuadรฉ que nous avons oubliรฉ le tour de passe-passe auquel il s’est livrรฉ avec son avocat Joseph Fifamin Djogbenou devenu prรฉsident de la cour constitutionnelle et Saca Lafia son ministre de l’intรฉrieur. Il est sรปr que nous avons oubliรฉ les ordres que son administration a donnรฉs aux forces armรฉes face aux manifestants qui s’opposaient ร  l’exclusion de l’opposition de ces รฉlections. Les enfants de Prudence Amoussou, les nombreux compatriotes qui ont dรป partir en exile ou qui croupissent encore en prison apprรฉcieront.

Mais sur les pensions politiques, Patrice Talon veut bien faire une exception pour les anciens prรฉsidents d’institution notamment les anciens prรฉsidents de la rรฉpublique qui selon lui ยซ continuent de reprรฉsenter le pays mรชme aprรจs la fin de leurs fonctions ยป. C’est pourtant lui qui aura fait gazer deux de ses prรฉdรฉcesseurs en pleine rue, et assignรฉ Boni Yayi ร  domicile pendant prรจs de deux mois, menaรงant de le laisser mourir de faim et de maladie, pour la simple raison qu’ils se sont opposรฉs ร  son projet de parlement monocolore.
๐˜พฬง๐™– ๐™ข๐™š ๐™™๐™šฬ๐™ง๐™–๐™ฃ๐™œ๐™š ๐™™๐™š ๐™™๐™š๐™ซ๐™ค๐™ž๐™ง ๐™ก๐™š ๐™™๐™ž๐™ง๐™š, ๐™ข๐™–๐™ž๐™จ ๐™‹๐™–๐™ฉ๐™ง๐™ž๐™˜๐™š ๐™๐™–๐™ก๐™ค๐™ฃ ๐™ฃ๐™š ๐™ฅ๐™ง๐™ค๐™ข๐™š๐™ฉ ๐™ฆ๐™ช๐™š ๐™˜๐™š ๐™ฆ๐™ช’๐™ž๐™ก ๐™š๐™จ๐™ฉ ๐™จ๐™ชฬ‚๐™ง ๐™™๐™š ๐™ฃ๐™š ๐™ฅ๐™–๐™จ ๐™›๐™–๐™ž๐™ง๐™š.

๐—–๐—ผ๐—บ๐—น๐—ฎ๐—ป ๐—›๐˜‚๐—ด๐˜‚๐—ฒ๐˜€ ๐—ฆ๐—ผ๐˜€๐˜€๐—ผ๐˜‚๐—ธ๐—ฝ๐—ฒฬ€

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A lire aussi

Proparco et la CRRH-UEMOA s’associe pour la promotion de l’accรจs ร  l’habitat abordable

Proparco et la Caisse Rรฉgionale de Refinancement Hypothรฉcaire de lโ€™UEMOA...

Sรฉcuritรฉ: vers des Accords de Subvention entre les USA, le Bรฉnin et le Niger

Lโ€™Agence Amรฉricaine dโ€™aide au dรฉveloppement, le Millennium Challenge Corporation (MCC)...
P