AccueilReflexionOpinion Ce gros bémol qui entache la hausse des salaires au Bénin

[Opinion] Ce gros bémol qui entache la hausse des salaires au Bénin

Par
Casimir Kpedjo

OPINION

Accédez via CE LIEN pour ajouter une contribution, une opinion ou une réflexion. C'EST GRATUIT
Casimir Kpedjo est journaliste spécialiste des questions économiques.

Sincèrement j’ai promis ne pas me prononcer sur cette réforme des salaires mais ce qui se passe m’oblige. Le gouvernement doit prendre ses responsabilités. Je ne trouve aucun inconvénient que le gouvernement augmente les salaires. Mieux, qu’il demande aussi au secteur privé de lui emboîter les pas. Rien n’a dit. Que l’indice de revalorisation soit même de 10% à 66%, je dis génial. Super. Félicitations. Nous aurons même de belles notations bientôt des partenaires techniques et financiers…

Mais ce que je ne partage pas dans cette affaire, c’est la communication à outrance. Pire, la révélation de l’incidence de cette réforme sur le budget général de l’Etat. 60 milliards de FCFA. Oui 60 maigres milliards de FCFA augmentés à une portion congrue de population active du Bénin. Une population qui ne représente même pas 10% de la population active, c’est-à-dire les gens en âge de travailler en république du Bénin (15 ans à 60 ans ). Et lorsqu’on l’élargi à la population globale, elle ne représente que 5%. En d’autres termes, les personnes affectées par cette réforme sont inférieures à 840.000.

Moins de 840.000 agents de l’Etat à qui on a distribué 60 milliards de FCFA après 5 ans, 10 ans voire 20 ans de promesses électorales. Là n’est même pas mon problème. Mais c’est la communication à outrance autour de cette mesure qui pose de problème. En effet, aujourd’hui (depuis le 1er janvier 2023), tout est cher dans le pays. Je dis bien tout et si vous voulez  »t.o.u.s ». plus aucun article n’échappe désormais à la boutade :  »ils ont augmenté les salaires non ». Et même le glaçon (la glace) est chère. La boulette de 25 FCFA est passée à 3 pour 100 FCFA au lieu de 4. Franchement ! Vous avez augmenté le salaire oui mais ce n’est pas nous tous qui sommes concernés non. Et pourquoi nous devons être traités au même pied d’égalité.

Le gouvernement doit arrêter cette augmentation fantaisiste des denrées de premières nécessités. L’hôpital est cher. Le marché est cher. Le zem est cher. Le loyer est cher. Tout est cher au Bénin. Nous grimpons vers une inflation si les gouvernants ne font pas attention.

Vous avez réalisé l’axe Carrefour LNB – Carrefour Erevan + les trois jolis monuments dans ce pays, vous n’avez pas communiqué sur le montant non. Et pourtant ces infrastructures ont coûté plus du double des 60 milliards. Mais pourquoi communiquer les incidences de l’augmentation des salaires. Quelle mouche les a piqués bon sang. 840.000 agents heureux rendent malheureux plus de 11 millions de personnes. Quelle est cette attraction ?

Sauf votre respect monsieur Président. Sur ce coût là, vos services ne vous ont pas rendu service. Je ne pense pas que les cadres des deux ministères que je regarde là n’aient pas anticipé sur cette situation. Ce n’est non plus sûr que des fiches ne soient pas envoyées à votre administration. Mais je dis quelqu’un n’a pas bien fait son travail.

A voir aussi

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

A lire aussi

[Chronique] Pourquoi la CEDEAO veut plonger le Mali dans le chaos?

Dans cette chronique en quelques points, nous allons vous démontrer pourquoi...

L’élection en France reflète la désillusion de la population dans les partis politiques

L'élection présidentielle en France confirme la tendance à s'éloigner de la...

[Clair-obscur] Une nouvelle loi sur la cour constitutionnelle passée incognito

L'assemblée nationale a adopté une nouvelle loi sur la Cour Constitutionnelle,...
%d blogueurs aiment cette page :
P