AccueilReflexionOpinionMacron au Bénin : les leçons d'un format qui réhabilite la dignité africaine
Moov Africa Start up challenge

Macron au Bénin : les leçons d’un format qui réhabilite la dignité africaine

Par :

Yves Dakoudi

publié le

OPINION

Accédez via CE LIEN pour ajouter une contribution, une opinion ou une réflexion. C'EST GRATUIT
Yves Dakoudi est un écrivain. Il est également activiste politique proche du régime au pouvoir.

Le Président de la République Française, Emmanuel Macron , était en visite de travail au Bénin du 27 au 28 juillet 2022. Le format donné à cette visite par le Président Patrice Talon qui se veut le porte-étendard de la réhabilitation de la dignité africaine à travers l’image qu’il projette de son pays, le Bénin, mérite qu’on s’y attarde pour y tirer les enseignements nécessaires.

La première chose qu’il faut relever est que la donne n’a pas changé, quant au format réservé à la visite du Président Français Emmanuel Macron. Ainsi, à l’instar des autres visites de Chefs d’Etat intervenus au Bénin depuis l’avènement au pouvoir de Patrice Talon en avril 2016, les règles n’ont pas changé. Sobriété, rigueur et beauté dans l’organisation. Les règles sont restées les mêmes.

Certains auraient pensé que parce qu’il s’agissait cette fois-ci du Président français, des entorses seraient faites à la tradition en vogue au Bénin depuis au moins cinq ans. C’est-à-dire par exemple, voir le Président Patrice TALON déroger aux principes républicaines et diplomatiques en se rendant en personne à l’aéroport. Les normes diplomatiques ne varient pas en fonction de l’hôte.

En plus de cette fierté diplomatique retrouvée, et qu’il faut saluer, il convient aussi d’ajouter qu’à l’opposé du tintamarre folklorique, ce spectacle rabaissant qui régissait les rapports entre colons et colonisés, organisé dans les autres capitales dans le cadre de cette même tournée, où des populations ont été payées, massées de nuit pour accueillir et applaudir le dirigeant français, on parle d’une facture de 16 000 euros pour le bain de foule offert à Emmanuel Macron au Cameroun, soit 24 heures avant l’étape du Bénin, les choses ont été faites dans les règles, conformément à la vision du Président Patrice Talon de réhabiliter l’image du Bénin et celle de sa dignité.

Il était temps pour les africains d’aller à la réciprocité en matière de diplomatie. Sinon, combien de fois a-t-on déjà vu, qu’à l’occasion de la visite d’un Président africain ou de n’importe quel autre pays en France ou dans n’importe quel autre pays européen ou américain, les autorités politiques organiser de telles mobilisations, assurer le branding de la ville, et se rendre à l’aéroport pour les accueillir ?

Les pratiques africaines en la matière non seulement sont une malheureuse réinvention des codes diplomatiques, mais en plus une manière de conforter ou légitimer un complexe qui tend à faire des africains, les éternels dominés qui se plient devant le dominateur. Les dirigeants africains qui se comportent ainsi prolongent donc la tragédie du maître et de ses sujets, que les peuples ont longtemps vécue.

D’autres part, la proximité entre les deux dirigeants, manifestée par de nombreux signes d’attention, de langage corporel aussi, l’un se penchant sur l’autre laisse penser , et c’est évident, qu’il s’agit non seulement d’une victoire pour la diplomatie béninoise mais aussi d’une sorte d’adoubement de la politique menée par le Président Patrice Talon et dont les résultats sont de plus en plus visibles, et salués de tous. Un véritable pied de nez aux pêcheurs en eaux troubles et autres activistes qui par une averse de lettres ouvertes ont tenté sans succès de faire échec à la visite.

Pour le Président Patrice Talon, c’est clair et il le dit si bien dans les échanges avec son hôte : « c’est ici qu’il faut être désormais » et que « les premiers venus seront les mieux servis » puisque les conditions de développement des activités économiques sont de mieux en mieux remplies pour perpétuer la dynamique en cours au Bénin.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A lire aussi

[Chronique] Pourquoi la CEDEAO veut plonger le Mali dans le chaos?

Dans cette chronique en quelques points, nous allons vous démontrer pourquoi...

« Emmanuel Macron en visite d’inspection coloniale n’est pas le bienvenu au Bénin »

Selon les échos provenant de la Présidence de la République et...

[Opinion] Le courage d’aller jusqu’au bout…

Le dossier de l'audit diligenté par le Gouvernement, pour passer aux...
P