« L’OTAN prétend être une organisation défensive, mais elle crée constamment des affrontements », Pékin

MondeMonde – Diplomatie"L'OTAN prétend être une organisation défensive, mais elle crée constamment des affrontements", Pékin

Alors que les Etats-Unis et la Grande Bretagne ont appelé l’OTAN à faire comme en Ukraine et à armer Taïwan, la Chine a condamné de tels propos estimant que de telles discussions alimentent le séparatisme sur l’île contestée et vont à l’encontre de leur reconnaissance de la Chine.

Cette semaine, la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss et le secrétaire d’État américain Antony Blinken se sont tous deux prononcés en faveur de l’envoi d’armes à Taïwan, a rapporté RT. Cette position des deux pays, membres de l’OTAN, l’organisation qui arme l’Ukraine dans la guerre qui l’oppose à la Russie, a irité les responsables chinois qui ont immédiatement fait une mise en garde.

« Nous déplorons et rejetons la déclaration du secrétaire Blinken lors d’une audience du Congrès le 26 avril selon laquelle, l’administration est déterminée à s’assurer que Taïwan dispose de tous les moyens nécessaires pour se défendre contre toute agression potentielle« , a déclaré Xie Yongjun, chef du département de l’information au ministère chinois des affaires étrangères.

Plus tôt, le porte-parole du MAE Wang Wenbin, a déclaré aux journalistes que les déclarations américaines étaient en contradiction avec leur reconnaissance de Pékin et de la politique d’une seule Chine, et encourageaient les séparatistes taïwanais en vendant des armes à l’île. « Les États-Unis admettent que Taïwan fait partie de la Chine, mais continuent de parler d’une « agression » potentielle de la partie continentale de Taïwan. N’est-ce pas contradictoire puisqu’un pays ne peut pas « envahir » une partie de son propre territoire ?, interroge Wang.

« Nous avons cet avertissement sévère pour la partie américaine : la tendance historique de la réunification de la Chine ne peut être freinée, et le principe d’une seule Chine est ce qui sous-tend la paix et la stabilité à travers le détroit de Taiwan », a ajouté Wang, avertissant Washington de « ne pas sous-estimer le la ferme détermination, la détermination et la capacité des 1,4 milliard de Chinois à défendre la souveraineté nationale et l’intégrité territoriale » ou risquent d’entraîner « un coût insupportable pour les États-Unis eux-mêmes ».

Dans le même temps, jeudi, Wang a également abordé le discours du ministre britannique des Affaires étrangères, dans lequel Truss a plaidé pour « une OTAN mondiale » pour s’engager dans « l’Indo-Pacifique » et armer Taïwan de la même manière que le Royaume-Uni et ses alliés arment actuellement l’Ukraine.

« L’OTAN prétend être une organisation défensive, mais en fait, elle crée constamment des affrontements et des troubles », a déclaré Wang aux journalistes, ajoutant : « L’OTAN exige que les autres pays respectent les normes fondamentales des relations internationales, mais a mené des guerres et largué des bombes sans raison dans des États souverains, tuant et déplaçant des civils innocents ».

« L’impact de l’expansion de l’OTAN vers l’Est sur la paix et la stabilité à long terme de l’Europe mérite réflexion. L’OTAN a chamboulé l’Europe. Essaie-t-il maintenant de gâcher l’Asie-Pacifique et même le monde ? Wang a ajouté. 

Un porte-parole de l’ambassade de Chine au Royaume-Uni a également exprimé sa ferme opposition aux propos de Truss sur la Chine. Qualifiant les remarques du responsable britannique d' »arrogantes, grossières et déraisonnables », le porte-parole a réitéré que la politique et la position de la Chine sur la question ukrainienne sont cohérentes et claires.

Le porte-parole a souligné que la communauté internationale espère que la paix pourra revenir en Europe dans les plus brefs délais, ajoutant que certaines personnes, au lieu de travailler sérieusement pour promouvoir des pourparlers de paix et un cessez-le-feu rapide, sont déterminées à provoquer l’escalade du conflit et à inciter à la confrontation des blocs. « Il leur semble que le chaos en Europe ne suffit pas, et ils veulent faire tomber le monde entier. Quel genre de mentalité est-ce là? » a demandé le porte-parole.

Le porte-parole a répété que la Chine s’est toujours tenue du côté de la paix, du côté des buts et principes de la Charte des Nations Unies et du bon côté de l’histoire. « Nous voudrions également rappeler au responsable britannique qu’il n’y a qu’une seule Chine dans le monde, que Taïwan est une partie inaliénable de la Chine et que le gouvernement de la République populaire de Chine est le seul gouvernement légitime représentant l’ensemble de la Chine », a déclaré le porte-parole.

Le principe d’une seule Chine est le consensus général de la communauté internationale et la norme des relations internationales, et c’est aussi le fondement politique et une condition préalable importante pour l’établissement et le développement des relations diplomatiques entre la Chine et le Royaume-Uni, a ajouté le porte-parole.

« Le temps est révolu où une poignée de pays occidentaux pouvaient manipuler les règles internationales et monopoliser les affaires mondiales », a déclaré le porte-parole, ajoutant que l’état d’esprit impérialiste et de guerre froide décrit dans les propos du responsable britannique est contre la volonté des peuples du monde et totalement anachronique.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P