Le Drian: « la junte malienne est vraiment incontrôlable », la preuve de la mainmise de Paris sur la CEDEAO ?

AfriqueAfrique – DiplomatieLe Drian: "la junte malienne est vraiment incontrôlable", la preuve de la mainmise de Paris sur la CEDEAO ?

La France n’a pas vu d’un bon œil que le Mali demande le départ des forces danoises de son territoire pour n’avoir pas obtenu au préalable, l’autorisation d’être là. Prenant la parole vendredi, le chef de la diplomatie française a carrément exprimé son agacement de ne pas pouvoir contrôler les dirigeants maliens.

C’est désormais clair que la France avait le contrôle sur l’ancien régime malien et peut-être d’autres gouvernement de la sous région ouest-africaine. Le ministre français des affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a pris la parole vendredi au micro de la radio RTL pour s’en prendre directement au gouvernement de transition au Mali, après que ce dernier a insisté sur le départ des militaires danois de son pays.

le guide de l'investigateur
le guide de l'investigateur

Le Drian a indiqué que la France allait consulter ses partenaires européens et africains pour discuter de la situation actuelle au Mali et de comment adapter ses opérations pour poursuivre la lutte contre les terroristes, qui est officiellement la mission pour laquelle les européens sont dans le pays. Après avoir qualifié la veille, le gouvernement malien d’illégitime et de prendre des décisions irresponsables, le Drian est revenu à la charge.

« La junte est vraiment incontrôlable », a-t-il déclaré. Cette phrase laisse à penser que Paris avait une mainmise sur le pays et ses dirigeants avant l’arrivée au pouvoir des militaires qui semblent avoir contrecarré ses plans pas très nets. On pourrait également avoir la même impression quant aux relations entre Paris et ses anciennes colonies ouest-africaines. « Les forces européennes, françaises et internationales voient des mesures qui les restreignent. Vu la situation, vu la rupture des cadres politiques et militaires on ne peut pas continuer comme ça« , a indiqué Le Drian.

Aussi, on pourrait croire après ces propos, que la France déciderait de partir mais elle ne semble même pas y penser. « Nous ne pouvons pas rester comme ça », a déclaré Le Drian. « Nous menons des discussions avec nos partenaires africains et européens pour voir comment adapter nos forces pour continuer la lutte contre le terrorisme », a-t-il indiqué à RTL. Il va sans dire que même si la tension est de plus en plus forte avec le gouvernement malien, la France et ses partenaires européens ne comptent pas partir et continuerons à « aider » le Mali même contre son gré, probablement.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P