La France réagit à l’abolition de la peine de mort en Guinée Equatoriale

News - InfosDiplomatieLa France réagit à l'abolition de la peine de mort en Guinée Equatoriale

Dans un communiqué ce mardi, la diplomatie française a salué l’abolition de la peine de mort en Guinée Equatoriale et a réitéré l’opposition de Paris à la peine de mort.

« La peine de mort est totalement abolie en république de Guinée équatoriale », dispose la loi du nouveau code pénal équato-guinéen, signée par le chef de l’État et diffusée par le vice-président sur Twitter. Cette décision du président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a été saluée par la France.

Dans son communiqué, la diplomatie française a rappelé, « son opposition constante à la peine de mort, en tous lieux et en toutes circonstances » et souligné qu’elle « reste engagée avec détermination pour l’abolition universelle de ce châtiment injuste, inhumain et inefficace ».

La France a également demandé à ce que « tous les États appliquant encore la peine de mort » mettent en place « un moratoire en vue de son abolition définitive ».

En 2022, on dénombre dans le monde : 110 États ayant aboli la peine de mort en toutes circonstances, 7 États ne conservant la peine de mort que pour des crimes commis en temps de guerre et des crimes contre l’humanité, 24 États considérés comme abolitionnistes en pratique car n’ayant procédé à aucune exécution ces dix dernières années et qui semblent avoir pour pratique établie de s’abstenir de procéder à des exécutions et 54 États appliquant la peine de mort.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P