Crise des sous-marins: la France évoque une « duplicité », l’Australie dit avoir été « franc et honnête »

MondeMonde – DiplomatieCrise des sous-marins: la France évoque une "duplicité", l'Australie dit avoir été "franc et honnête"

Dans l’affaire des sous-marins, Jean-Yves le Drian a accusé, samedi 18 septembre au soir, l’Australie de duplicité. Mais, le ministre australien de la Défense, Peter Dutton, pour sa part, assure que son gouvernement a toujours été franc et honnête avec la France.

Le Premier ministre australien a répliqué dimanche aux accusations de « duplicité » formulées par Paris sur son intention de rompre un contrat d’achat de sous-marins, tandis que le président américain aura l’occasion de s’expliquer dans les prochains jours avec son homologue français lors d’un échange téléphonique.

« Le président Biden a demandé à parler au président de la République et il y aura un échange téléphonique dans les tout prochains jours« , a indiqué le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal. « On veut des explications » sur ce qui « s’apparente à une rupture de confiance majeure« , et aussi savoir « comment ils entendent sortir de ce contrat« , avec des « compensations » à la clé, a-t-il précisé sur BFMTV.

«Nous avons été francs, ouverts et honnêtes»

L’Australie a été « franche, ouverte et honnête » avec la France au sujet de ses préoccupations concernant un accord massif d’achat de sous-marins français avant de déchirer le contrat, a déclaré dimanche le ministre australien de la défense. S’exprimant sur Sky News Australia dimanche, le ministre de la défense Peter Dutton a déclaré que son gouvernement avait été « franc, ouvert et honnête » avec la France sur ses préoccupations au sujet de l’accord, qui a dépassé le budget et pris des années de retard.

M. Dutton a déclaré qu’il comprenait la « contrariété des Français« , mais a ajouté que « les suggestions selon lesquelles le gouvernement australien n’a pas signalé ses inquiétudes défient, franchement, ce qui est dans le dossier public et certainement ce qui a été dit publiquement pendant une longue période« . « Le gouvernement a eu ces problèmes, nous les avons exprimés, et nous voulons travailler très étroitement avec les Français et nous continuerons à le faire à l’avenir« , a-t-il déclaré.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P