Moov Africa Start up challenge

Au Bénin, Macron tacle frontalement Poutine

MondeMonde – DiplomatieAu Bénin, Macron tacle frontalement Poutine

Le président Francais Emmanuel Macron enchaine ses attaques contre Moscou. S’il a souligné mardi, à Yaoundé, le caractère « préoccupant » de l’influence russe, le patron de l’Elysée est allé plus loin à Cotonou, déclarant que « la Russie est l’une des dernières puissances impériales coloniales ».

La tournée de Macron en Afrique prend une allure d’attaques frontales à Moscou. Le patron de l’Hexagone ne rate pas une occasion de s’en prendre à son homologue Russe Vladimir Poutine.

En conférence de presse avec le président Béninois Patrice Talon ce mercredi 27 juillet 2022, M. Macron est revenu sur l’offensive russe en Ukraine qui dure depuis plus de cinq (05) mois.

« La Russie a commencé, au fond, un nouveau type de guerre mondiale hybride », a-t-il lancé à la fin de sa conférence de presse. « Elle a décidé que l’information, l’énergie et l’alimentation étaient des instruments militaires mis au service d’une guerre impérialiste continentale contre l’Ukraine ».

« La Russie a décidé d’envahir un pays voisin pour y défendre ses intérêts. Quand vous les voyez poindre leurs têtes chez vous, n’y voyez pas autre chose, même s’ils vous tiennent le discours inverse. », avertit le président Macron.

« La Russie à travers le monde est l’un des pays qui, avec le plus de force, utilise des instruments de propagande. RT France et Sputnik divulgent une propagande au service d’un régime qui les paye », affirme-t-il. Selon Emmanuel Macron, c’est l’un des outils phares de la Russie pour « mener leur guerre » qu’il qualifie « d’hybride », entre force militaire et softpower.

Le chef de l’Elysée a, pour finir, appelé au sens de responsabilité de la Russie, qui, dit-il, a le monopole sur les céréales en Ukraine et aussi, l’énergie, qu’elle utilise comme un moyen pour faire chanter l’Europe.

Le Bénin est la deuxième étape de la tournée africaine du président Macron qui doit se rendre en Guinée Bissau, dernière étape de son séjour africain. A Cotonou, Macron a abordé en l’occurrence, les questions sécuritaires et culturelles avec son hôte Patrice Talon. Dans un contexte de menaces terroristes, l’Hexagone a donné son accord de principe pour accompagner le Bénin dans la lutte contre le terrorisme qui prend de l’ampleur au nord du pays.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P