Violences au Togo : Sokodé libérée du siège de l’armée

Le gouvernement Togolais a annoncé lundi, dans un communiqué, le retrait des forces de défense et de sécurité de la ville de Sokodé, la deuxième ville du pays où des violences avaient été enregistrées et qui ont fait plusieurs morts.

Il est question d’un allègement des mesures sécuritaires qui vise un retour à la normale dans la ville. « Ces mesures d’apaisement viennent compléter la liste de celles qui ont été déjà prises par le gouvernement le 6 novembre 2017 notamment la remise en liberté de 42 personnes interpellées, jugées et condamnées par diverses juridictions dans le cadre des différentes manifestations », stipule le communiqué.

Cette décision du pouvoir togolais fait suite à la visite effectuée par l’homme fort du pays Faure Gnassingbe, dans la ville qui a échangé avec les leaders d’opinion et les jeunes. Il avait déclaré, à la fin de sa visite, être rassuré de la situation actuelle dans la ville mais s’était quand même attristé de tout ce qui a pu s’y passer comme violence.

Vous êtes sur la version ARCHIVE DE BENIN WEB TV. Les commentaires sont fermés sur cette version.