La première télé béninoise 100% Web

Nigéria : des gardes du corps de deux hauts fonctionnaires s’affrontent

Les personnels de sécurité de deux hauts responsables nigérians se sont affrontés samedi à Port Harcourt. Nyesom Ezenwo Wike, le gouverneur de l’État de Rivers au Nigeria et le ministre fédéral des Transports, Chibuike Amaechi, se sont accusés d’agressions mutuelles.

Dans un communiqué rendu public, Simeon Nwakaudu, le porte-parole du gouverneur de L’État de Rivers a expliqué que des soldats dans le convoi du ministre ont fait tomber une escorte motorisée du gouverneur Wike et ont attaqué la voiture des policiers qui accompagnait le convoi. Selon ce dernier, le gouverneur Wike n’a pas été blessé.

Mais comme on devait s’y attendre, les deux versions ne concordent pas. le ministre fédéral des Transports qui est par ailleurs l’ex gouverneur de l’État de Rivers, affirme que des agents de sécurité du convoi de Wike armés de mitraillettes ont encerclé la voiture du ministre Amaechi et menaçaient de l’abattre.

Toujours selon la déclaration du ministre des Transports, le passage du gouverneur Wike sur les lieux, a entraîné le blocage de la voie par des agents de sécurité. Un policier attaché à la sécurité du ministre Amaechi a été brièvement interpellé et son arme retirée.

Guerre de pouvoir

Au moment des heurts entre les agents de sécurité des deux personnalités, ces derniers sont restés dans leurs véhicules respectifs. En somme, l’incident entre les agents de sécurité des deux hommes, actuel et ancien gouverneurs de l’État de Rivers, révèlent partiellement la lutte de pouvoir pour justifier qui contrôle au juste cette portion du territoire nigérian.

Au cours des deux dernières années, les deux hommes ont été en désaccord sur la question de savoir qui devrait gouverner le riche État de Rivers. A l’élection du gouverneur en 2015, Wike du parti d’opposition PDP a remporté le vote au grand dam de son adversaire Amaechi du parti au pouvoir APC. Ce dernier était auparavant membre du parti PDP mais après ses déconvenues en 2015 avec l’ex Président Goodluck Jonathan, il a rejoint le parti APC

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.