La première télé béninoise 100% Web

Emmanuel Macron promet la restitution du patrimoine béninois pillé

À l’occasion de son discours prononcé à l’université de Ouagadougou au Burkina Faso, mardi 28 novembre 2017, Emmanuel Macron a estimé que le développement culturel de l’Afrique ne peut se faire en France mais en Afrique. Pour le locataire de l’Elysée, récupérer le patrimoine culturel africain saisi par la France ne devrait plus être un casse-tête.

Parce que “la culture doit permettre de changer les regards l’un sur l’autre”, Emmanuel Macron a annoncé le lancement d’une “saison des cultures africaines en France en 2020”.

La position la plus claire d’un président français sur ce sujet

Le Bénin demandait officiellement la restitution des trônes, statues et bijoux pillés en 1892 et actuellement exposés au musée du Quai-Branly.

En effet, le gouvernement du président Patrice Talon a pris la décision importante de restaurer le patrimoine culturel béninois (plus de 5 000 pièces, de portes de palais, de statues, de sceptres, de bijoux, d’un trône. Autant d’objets issus de l’ancien royaume de Danhomè (Dahomey en français) et passés dans le giron de la France à la fin du XIXe siècle lors de la conquête du pays. Ces dizaines d’œuvres figurent aujourd’hui dans la collection du musée du quai Branly-Jacques-Chirac, à Paris, qui en expose les pièces les plus belles).

Le patrimoine africain doit être mis en valeur à Paris mais aussi à Dakar, à Lagos, à Cotonou

Emmanuel Macron Président de la République de France

Il s’agit pour le gouvernement d’engager les processus pouvant aboutir au retour des trésors royaux du Bénin emportés par la colonisation. Les ministres des affaires étrangères et celui de la culture et du tourisme étaient entré en négociation avec les autorités françaises et l’Unesco afin de ramener au pays les trésors patrimoniaux emportés depuis les années 1892. Ce que Paris refuse arguant de son bon droit, jusqu’aujourd’hui où à Ouagadougou au Burkina Faso, Emmanuel Macron affirme…“je veux que d’ici cinq ans les conditions soient réunies pour un retour temporaire ou permanent du patrimoine africain en Afrique”.

Une décision courageuse à saluer

La France avait refusé officiellement de rendre les œuvres d’art que le Bénin lui réclamait. «Les biens que vous évoquez ont été intégrés de longue date, parfois depuis plus d’un siècle, au domaine public mobilier de l’Etat français, a écrit le Quai d’Orsay au ministre béninois de la Culture, Conformément à la législation en vigueur, […] leur restitution n’est pas possible.»

Ce revirement de la situation est la preuve qu’Emmanuel Macron est allé un peu plus que ces prédécesseurs François Hollande et Nicolas Sarkozy dont leur règne ont été caractérisé que par des discours vains sans pragmatisme en ce qui concerne la rupture des liens de la “francafrique”.

Je suis d’une génération de Français pour qui les crimes de la colonisation sont incontestables. Je suis d’une génération où l’on ne dit pas à l’Afrique ce qu’elle doit faire… Je suis d’une génération pour qui l’Afrique n’est ni un encombrant passé ni une ligne d’armistice. Emmanuel Macron
3 commentaires
  1. Charles dit

    Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute.

    On attend de voir…

    vous avez dit promesse non?????

    Quelqu’un très proche par ici a dit: les promesses…..n’engagent que ceux qui y croient…..
    (rire)

  2. FATIOU Farouck dit

    C’est trop beau pour être vrai. Mensonge en téléchargement

  3. Nini dit

    Charles vous avez Tt dire surtout votre première phrase il nous a dire ce que nous voulons entendre et je suis sir qu’il a été applaudi. Pauvre de nous

Vous êtes sur la version ARCHIVE DE BENIN WEB TV. Les commentaires sont fermés sur cette version.