La première télé béninoise 100% Web

Expulsé du Sénégal, Kemi Seba accueilli en héros au Bénin

Le leader de la lutte contre le néocolonialisme occidental pour l’autodétermination de l’Afrique, Kemi Seba est arrivé dimanche soir au Bénin, son pays d’origine. Expulsé le 06 septembre 2017 du Sénégal par les autorités gouvernementales vers la France pour « menace grave à l’ordre public », Kemi Saba est accueilli en héros à l’aéroport international Cardinal Bernardin Gantin de Cotonou par une foule composée de militants de l’Ong Urgences panafricanistes et de curieux.

« Je suis parti dans des conditions difficiles de la terre africaine suite à la volonté de certaines autorités soumises à la France et je reviens parce que une autre partie de ce continent attend toujours que la libération, l’indépendance, la souveraineté et l’auto détermination puisse être appliquée. Raison pour laquelle je reviens au Bénin en guise de première étape. Je ferai la tournée de tous les autres pays de la zone francs cfa (…) », a déclaré aux journalistes, Kemi Seba à sa sortie du hall arrivé de l’aéroport de Cotonou.

Après l’exécution de l’hymne nationale de la République du Bénin et un bain de foule, Kemi Seba se prête de nouveau aux questions des journalistes. Au cours de cette seconde intervention, Kemi Seba a fait savoir que c’est tant un bonheur qu’une fierté pour lui d’être au Bénin, la terre de ses aïeules.

« C’est un honneur parce que je vois une jeunesse déterminée (…) et je pense profondément qu’en ce début du 21ème siècle quelque chose de très fort partira de Bénin… La jeunesse ici n’a pas peur de perdre le peu d’avantage qu’elle a parce qu’elle sait très bien que la véritable liberté doit passer par un certain nombre de sacrifice et je sens que le combat va prendre une autre dimension à partir de Cotonou pour refluer vers toute l’Afrique », a-t-il dit.

Pour Kemi Seba, la jeune génération africaine, non violente, est en train de prendre ses responsabilités dans une démarche d’intelligence.  Selon lui, la seule violence dans la lutte qui se mène est celle de la vérité car disait-il, la vérité dérange toujours ou violente pour ceux qui s’appuient sur le mensonge.

« Nous n’avons pas d’armes si ce n’est notre courage et la protection de nos ancêtres, et en réalité, c’est la plus grande des armes. Nous sommes aujourd’hui en 2017. Quand les Sankara sont morts, ils ne pouvaient imaginer qu’en 2017, nous serions encore dans des conditions si dramatiques et c’est parce que nous honorons nos aînés que nous sommes prêt à risquer nos vies pour dire la vérité » a-t-il ajouté.

Le message de Kemi Seba à Macky Sall et Alassane Ouattara

Face aux journalistes, Kemi Seba n’a pas manqué d’adresser un message au Chef d’Etat sénégalais, Macky Sall  et son collègue ivoirien, Alassane Ouattara qu’ils considèrent comme les représentants de la Françafrique.

« Que ces derniers sachent que la jeunesse africaine n’est plus disposée à courber l’échine. La jeunesse africaine est plus que jamais déterminée à obtenir sa propre liberté. Le cfa n’est qu’un chapitre de cette lutte pour la résistance. Que certains ne nous incarcère pas dedans. La souveraineté africaine, c’est le départ des bases militaires, c’est la fin de la Françafrique, c’est fait en sorte que la jeunesse africaine puisse profiter de ses propres matières premières, de ses richesses… », a déclaré Kemi Seba avec vigueur.

Un agenda chargé …  

La première grande activité de Kemi Seba au Bénin est l’opération de boycott des produits français en Afrique prévue pour le samedi 28 octobre 2017. Une opération qui vise à sensibiliser les populations sur la nécessité de consommer local, de valoriser les produits africains et de valoriser les alternatives crédibles à la production française en Afrique.

« Nous ne partons pas d’un principe illusoire qui sera que nous serions capables de boycotter tous les produits français dès le départ. Ce n’est pas la démarche, mais appeler les nôtres à consommer nos propres productions, à valoriser notre propre culture et tout ce qui s’en suis … » a expliqué Kemi Seba.

Au cours de son séjour au Bénin, Kemi Seba aura également a mettre à jour, son passeport béninois pour s’offrir des facilités de voyage dans l’espace de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao). « Il y a des tas de choses à faire, il y a des tas de plans de résistance à effectuer. Raison pour laquelle nous allons nous organiser de la meilleure des façons dès maintenant », a-t-il fait savoir.

Message à la jeunesse africaine

Depuis Cotonou, Kemi Seba a appelé la jeunesse africaine à continuer de tenir debout. « Cette jeunesse africaine n’a de leçon à recevoir de personne. Elle est plus déterminée que quiconque », a lancé Kemi Seba qui dit être qu’un portevoix de la jeunesse africaine et non le leader comme certains ont tendance à croire.

Selon Kemi Seba, c’est cette jeunesse africaine, plus que déterminée, qui va ponctuer le cycle d’indépendance initié par les ainés tels Thomas Sankara, Patrice Lumumba, etc. « ça, j’en fait le serment au nom des ancêtres » a-t-il conclu.

26 commentaires
  1. Balogbia Wilfried dit

    La jeunesse africaine n’est pas seulement CEDEAO mais le continent africain d’une manière générale car la CEMAC demeure le patrimoine de la franc cfa.
    L’Afrique en a marre

  2. Hyppolyte Todeho dit

    Mes respects, non au franc cfa.
    Ce qui me fait mal est que quelques chef d’état Africain courent après leurs intérêts personnels et supportent le franc cfa.
    Que Dieu soit avec nous .

  3. Constantin dit

    La jeunesse africaine est entrain de prendre conscience… Et j’en fais partie.
    Le 21è siècle sera africain car il sera marqué par certaines révolutions historiques

  4. Anonyme dit

    L’Amérique a son dollars l’Europe son euro et nous africain? L’Afrique sa monnaie je propose Afrika

  5. AGBO THIERYY dit

    Je voudrais savoir ce que propose Mr Kemi comme alternative au CFA? c’est beau le discours de <> avec le franc colonial. Je veux l’avis des experts economistes un peu trop silencieux…..

    1. Marie dit

      vous ne lisez pas assez. Nicolas Agbohou ça vous parle ? Et Kako Nubukpo ? Et Mamadou Coulibaly ? Et Hubert Kamgang ? etc, etc?

    2. Anonyme dit

      LE TROC lol …ou peut etre une monnaie virtuel comme le bitcoin…? cest vrai le franc CFA doit etre aboli mais il faut trouver une alternative a long terme .le consomé local aussi ce serai vraiment bien . meme le WAX qu’on porte viens de la hollande ….

  6. Anonyme dit

    Qui t’a dit que l’on se sentait encore ou était encore en dépendance avec les autres, la France où les blancs. On ne t’a pas mandaté en ce sens par contre tu dois avoir un blem avec la dépendance. Le problème de fond ce n’est pas c’est blanc là mais nous mêmes. Trop facile d’accuser autrui quant on est seul responsable !!!

    1. Petit dit

      Encore un « assimilé » qui veux parler d’alternative parce qu’il trouve logique que la monnaie de pays souverains soit administrée par un autre pays. Il n ya qu’en Afrique qu’ on rencontre de telles bizarreries symptomatiques d’un déni de maturité. Monsieur k. Seba ne fait que dire haut ce que tout le monde pense bas. Seulement certains veulent continuer à profiter du statu quo .

      1. Anonyme dit

        Mais si on veut plus du FCFA on prend quoi comme monnaie et qui la fabrique ??? Certes le FCFA est à changer mais pour le moment kemi seba parle mais rien n’est fait

  7. Anonyme dit

    Suis pour le cfa

    1. Anonyme dit

      La patrie ou la mort nous vaincrons

    2. Marie dit

      Tu es un infiltré ou un malheureux…

  8. Dogue dit

    Du courage kemi…..on te supporte jusqu’au bout

  9. Galeb omores dit

    Je suis très fière d’être Béninois.. tu es béni mon frère ? et qé l’amour de Allah le tout puissant soit avec tt les Béninois du monde entier.. moi même je suis en Allemagne

  10. lumorin iuphakeme Saint-Juste dit

    je suis ravie d’être entendre vos messages pour le gouvernement sénégalais, et pour le monde entier courage mon frère Kemi Seba, nous te supportent jusqu’au bout.

  11. joakim dit

    Mon grand frère te soutiendra pour aller a bout de ce que tu fait.il s’appelle KAKO NOUBOUKPO ce qui veut dire le Togo est derrière vous

  12. Dailly Moise donald dit

    SEULS LES AFRICAINS PEUVENT LIBERER L’AFRIQUE

  13. Hamadou dit

    Les richesses de l’afrique doivent desormais profiter aux africains. Rendons le fcfa a la france, il n’est pas notre monnaie et crayons la monnaie africaine.

    1. Anonyme dit

      Comment voulez-vous créer une monnaie alors que les conditions ne sont pas réunies pour cela. Et une monnaie ne se crée pas du jour au lendemain et pour le moment on est loin de réaliser cela car ce qui nous dirige pense d’abord à eux et non au peuple ou à une indépendance monétaire

  14. Agossou dit

    Tu as notre soutien kemi que les mane de nos ancetres veuille sur toi et sur la jeunesse panafriqaine.

  15. Anonyme dit

    Nous sommes assez mûr pour avoir une communauté africaine de franc. Quand a la France, qu’elle retire son Franc de la Communauté Française pour l’utiliser en France. Nous, on est une communauté Noire d’Afrique.

  16. Banon dit

    Mon héros africain bonne arrivée sur la terre de nos ancêtres bon vent à toi tout l’Afrique est debout derrière toi comme un seul homme que gbehanzin te protège

  17. Rock dit

    Du courage mon frère, la majorité silencieuse africaine te soutiens. Tuer sankara et vous en aurez mille. Tuer kemi seba et vous en aurez mille. Il faut que nous jeune commençons à être responsable et surtout que les aînés comprennent que les choses ont changés. Plus l’âge évolue moins ont est déterminé physiquement et intellectuellement.

  18. Anonyme dit

    On te soutient grand frère du courage

  19. cyrille dit

    On te soutient grand frère du courage

Vous êtes sur la version ARCHIVE DE BENIN WEB TV. Les commentaires sont fermés sur cette version.