Toute l'info People et Tendance en live et en continu

« Je ne suis plus jamais ivoirien », Debordo Leekunfa renonce à sa nationalité (photo)

Quelques jours après avoir manifesté sa déception à l’endroit du peuple ivoirien, suite à la polémique déclenchée dans l’affaire Fally Ipupa, le Mimi, Debordo Leekunfa vient encore de faire une sortie fracassante. Il renonce à la nationalité ivoirienne.

Le talentueux chanteur du Couper-Décaler, Debordo Leekunfa, continue de ployer sous le joug de sa situation avec le peuple congolais. Quelques jours après avoir exprimé sa déception vis-à-vis du peuple ivoirien, Debordo Leekunfa a annoncé sur sa page Facebook ce lundi 25 octobre 2021, qu’il renonce à la nationalité ivoirienne.

« Allez leur dire que moi, je ne suis pas Ivoirien, mais plutôt africain. J’enterre les Ivoiriens… la Côte d’Ivoire. J’appartiens à l’Afrique. Je vais apporter le meilleur au monde et à l’occident. L’Ivoirien ne verra rien. Je ne suis plus jamais ivoirien (…) Je suis africain, tout sauf la Côte d’Ivoire », a-t-il publié sur sa page Facebook.

@:capture d’écran Facebook

Pour rappel, Debordo Leekunfa a récemment attaqué le chanteur congolais Fally Ipupa, suite à l’annonce de l’arrivée en Côte d’Ivoire en décembre 2021 de celui-ci. Il avait même promis de détruire le concert de l’Aigle à Abidjan. « J’aimerais rappeler le côté lâche de certains ivoiriens. Il y a des ivoiriens qui sont super suceurs de tout ce qui vient de l’étranger. Fally, il nous chante quoi à longueur de journée. Et après, ils vont venir dire que Fally est fort que Debordo. Fally n’est jamais fort que Debordo. Fally, tu es en train d’arnaquer mon peuple. Tu ne dis rien dans tes chansons. On ne comprend rien dans tes chansons. Si tu nous insultes oh, on ne comprend pas … Chante un peu en français. Avec ça, on veut le comparer à moi Debordo. Il ne peut pas chanter avec Debordo. Je ne vois même pas un artiste congolais qui peut chanter avec moi Debordo. Je ne vois même pas », a lancé Debordo Leekunfa.

Cependant, bien que Opah La Nation ait présenté ses excuses à Dicap La Merveil, ses propos ont continué de faire couler d’encre et de salive. Et c’est d’ailleurs, ce qui a poussé un artiste congolais à lyncher Debordo Leekunfa sur un plateau télé.mais à la grande surprise de tout le monde, le Mimi a refusé de répliquer. Et pour cause, il s’est dit livrer à la Vindicte populaire par les siens, qui ne lui ont pas apporté leurs soutiens dans ce combat.

«  J’ai décidé de tout stopper et bosser dans la paix du Seigneur, et ces Congolais n’ont toujours pas compris mon opinion. Merci quand même à vous peuple Congolais. Même si mon peuple m’a livré à la vindicte populaire et continue à me malmener. Mon Dieu tout-puissant ne me lâchera jamais, au grand jamais. Je ne répondrai plus mais Dieu fera le reste », a écrit Debordo Leekunfa.

---Publicité---

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.