La Californie rejoint la liste des États américains autorisant le compostage humain

MondeMonde – SociétéLa Californie rejoint la liste des États américains autorisant le compostage humain

Aux États-Unis, en Californie, à partir de 2027, les habitants auront l’autorisation de laisser leurs proches décédés, en état de décomposition, en vue d’en faire du compost, s’ils le souhaitent. La décision, qui a vu le jour, le 18 septembre 2022, émane d’une loi, initiée par Cristina Garcia, membre de l’Assemblée de Californie, et portant la signature du Gouverneur de l’État. Ce vaste État de l’ouest américain rejoint, de ce fait, la liste des autres, qui pratiquent, déjà, cette technique, jugée « plus respectueuse de l’environnement ».

Dans 25 ans, à compter de l’année en cours, 2022, il sera possible de laisser les corps de ses proches se décomposer, au point, si possible, d’en faire des engrais, au lieu que les cadavres soient enterrés ou incinérés, apprend-on des médias locaux. Cette nouvelle législation, qui porte la signature du Gouverneur de l’État américain de la Californie, Gavin Newsom, vient, en fait, de Cristina Garcia, membre de l’Assemblée de Californie, l’organe législatif de l’État, à l’origine de ce texte. Selon la parlementaire, ce procédé est « plus respectueux de l’environnement » que les techniques traditionnelles.

Un procédé « plus respectueux de l’environnement »

Selon cette loi, qui n’est, pourtant, pas une première sur le sol américain, le cadavre est placé dans une structure, contenant des matériaux naturels, tels que des copeaux de bois ou de la paille, pendant une durée d’au moins 30 jours. Une fois que le corps est, entièrement, décomposé, il est rendu aux proches de la personne décédée.

Se confiant à la presse, Cristina Garcia a déclaré que ce procédé est « plus respectueux de l’environnement que l’inhumation, qui peut libérer des produits chimiques dans le sol, ou que la crémation, qui utilise des combustibles fossiles et libère du dioxyde de carbone, à l’origine du réchauffement la planète. »

Avant la Californie, les États américains, qui disposaient, déjà, d’une telle législation, sont : Washington, le Colorado, l’Oregon, et le Vermont. Le coût du compostage du cadavre humain varie, de 5 000 et 7 000 dollars, selon les entreprises, pratiquant cette technique.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P