« En 2016, je ne pouvais pas vous présenter un candidat autre que Talon », Candide Azannaï

News - InfosPolitique"En 2016, je ne pouvais pas vous présenter un candidat autre que Talon", Candide Azannaï

Le président du parti Restaurer l’Espoir a encore tiré à boulet rouge sur le régime du président Patrice Talon. C’était lors d’une sortie d’échanges avec les militants de son parti politique.

L’ancien ministre délégué près du président de la république, chargé de la défense nationale, Candide Azannaï était sur le terrain le samedi 5 Novembre dernier. Au cours de cette tournée d’échanges avec les militants de son parti politique, le président du parti Restaurer l’Espoir n’a pas fait cadeau au régime de son ancien patron.

Qatar 2022
Match à venir
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Tunisie
- -
France
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 16h00
Australie
- -
Danemark
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Pologne
- -
Argentine
Fifa Coupe du Monde
30 Nov 2022
- 20h00
Arabie Saoudite
- -
Mexique
Derniers Résultats
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Iran
0 1
USA
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 20h00
Pays de Galles
0 3
Angleterre
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Equateur
1 2
Senegal
Fifa Coupe du Monde
29 Nov 2022
- 16h00
Pays-Bas
2 0
Qatar

Après avoir tiré à boulet rouge sur le régime politique du président Patrice Talon, l’ancien ministre a expliqué pourquoi il avait proposé le candidat Patrice Talon aux béninois en 2016.

« En 2016, je ne pouvais pas vous présenter un candidat autre que Patrice Talon« , a indiqué l’acteur politique.

Pour justifier cette déclaration, le ministre Candide Azannaï revient sur les têtes d’affichage de la présidentielle de 2016. Evoquant le challenger du président Patrice Talon en 2016, l’ancien premier ministre Lionel Zinsou, le président du parti Restaurer l’Espoir affirme qu’il ne pouvait pas le proposer parce qu’il était candidat du président Nicéphore Soglo.

Pour ce qui est du candidat venu en troisième position au premier tour de l’élection présidentielle de 2016 , l’homme d’affaire Sébastien Ajavon, le ministre Candide Azannaï estime qu’il ne pouvait pas être son candidat pare qu’il n’avait pas l’ambition d’être candidat. Candide Azannaï rappelle qu’il avait affirmé qu’il n’avait que faire de la politique.

Le choix qui était alors en vue, conclut-il c’était le Candidat Patrice Talon pour les idées qu’il avançait. Talon avait affirmé précise-t-il à titre illustratif que le pouvoir sous Boni Yayi est surpuissant et qu’il faut le réduire. Mais une fois au pouvoir, il l’a renforcé. Candide Azannaï en veut à son ancien patron parce qu’il aurait trahi toutes ses promesses de campagne.

Voir aussi la sélection de la rédaction

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

%d blogueurs aiment cette page :
P