CRIET: Joël Aïvo recadré par la présidente de céans sur une contestation

BeninBénin – SociétéCRIET: Joël Aïvo recadré par la présidente de céans sur une contestation

Après une suspension de quelques minutes, le procès de blanchiment de capitaux et de déstabilisation de l’Etat a repris à la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme avec la convocation de Joël Aïvo à la barre. Contestant un propos du procureur spécial de la CRIET, il sera recadré par la présidente de céans.

Convoqué à la barre, le professeur Joël Aïvo affirme qu’il attend depuis longtemps ce moment où il sera écouté par la présidente de céans. Le constitutionnaliste commence à contester certains propos du procureur spécial. « Je n’ai jamais été entendu sur les faits qui me sont reprochés; pourtant le procureur spécial dit que j’ai été entendu sur les faits« , indique l’acteur politique.

A lire aussi: Bénin: un diplomate perd 200 Millions de fcfa, son mécanicien gardé à vue au commissariat

Mais il sera stoppé par la présidente de céans qui lui rappelle que la cour ne s’est pas réunie ce lundi pour se prononcer sur une décision rendue avant l’ouverture du procès en cours. La magistrate invite l’agrégé de droit à utiliser les voies appropriées pour contester les propos du procureur spécial de la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme.

Le professeur Joël Aïvo est donc ramené dans le procès en cours. Dans sa déposition, le constitutionnaliste affirme que dans le cadre de la présidentielle, la caution qu’il a déposé provient de ses ressources propres. « La caution que j’ai payée provient de mes ressources et des personnes de l’extérieur…Monsieur Arnaud Houédanou ne m’a jamais aidé, ni pour le paiement de ma caution ni dans le cadre de ma campagne itinérante » a insisté le constitutionnaliste.

En réaction aux propos de l’accusé, la présidente de céans relève des contradictions dans les affirmations actuelles et une affirmation antérieure. « Monsieur le Professeur, à la question de savoir, par quel moyen monsieur Arnaud Houédanou a participé au financement de votre caution, vous aviez répondu : « Monsieur Arnaud Houédanou a remis de l’argent en espèce aux membres de mon équipe et non à moi-même« , rappelle la présidente.

Mais Joël Aïvo affirme qu’il n’a vu de sa vie qu’une seule fois le sieur Arnaud Houédanou et les autres accusés lors de leur déferrement à la CRIET. Le constitutionnaliste a martelé que tout au long de la procédure, il a toujours dit la vérité mais que les juges ont toujours écrit ce qu’ils veulent dans le dossier.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P