AccueilPeopleCélébritéCameroun : le journaliste Jean Bruno Tagne voit mal la détention de Cynthia Fiangan (photo)
Moov Africa Start up challenge

Cameroun : le journaliste Jean Bruno Tagne voit mal la détention de Cynthia Fiangan (photo)

Depuis plusieurs semaines, l’une des informations, qui défraient la chronique, du côté du Cameroun, n’est autre que le scandale, né des publications érotiques de Cynthia Fiangan. Alors que l’as de la s£xtape se trouve dans les mailles de la justice et qu’elle risque la prison, un journaliste, du nom de Jean Bruno Tagne, voit mal la détention de la jeune femme.

Jean Bruno Tagne

Elle s’est fait un nom sur les réseaux sociaux et les médias classiques, de la plus triste des manières. Elle, c’est Christelle Atangana, alias Cynthia Fiangan, 18 ans, de nationalité camerounaise. Via des vidéos érotiques, la jeune femme a inondé la toile, sans tenir compte des mises en garde des internautes.

Prenant ses responsabilités, la justice camerounaise s’est saisie de ce sulfureux dossier, en mettant la main sur mademoiselle Christelle Atanganan, dans la journée du mardi 19 juillet 2022, selon les médias locaux. Le jour suivant, d’après les médias, la jeune femme a été présentée au président du tribunal de première instance du Cameroun.

Devant le magistrat, Cynthia Fiangan a expliqué, à chaudes larmes, qu’elle avait choisi l’option des images p0rn0graphiques, dans le seul but de se faire de l’argent.

Au milieu de ce feuilleton scandalo-judiciaire, un homme des médias est monté au créneau, pour dénoncer la probable incarcération de la jeune influenceuse camerounaise. Au détour d’une tribune, le communicateur camerounais, ancien employé du quotidien Le Jour, après avoir reconnu que Cynthia Fiangan avait « mal fait », et qu’elle doit « être blâmée », a proposé un « accompagnement », en lieu et place « de cette brutalité », dont elle fait l’objet.

La tribune Jean Bruno Tagne …

Un pays, où il est, toujours, plus facile de s’acharner sur les plus vulnérables.  Cette fille a plus besoin d’accompagnement que de cette brutalité, qui cache mal les lacunes de notre société. Oui, elle a mal fait. Oui, elle doit être blâmée.

Mais, jetée en prison, me semble excessif. Ce sont ces mêmes gens, qui ont érigé des péripatéticiennes (dont la pauvre s’inspire) en modèles dans cette société. Ce sont elles qui ont même vendu notre CAN SUCRÉE. À vomir.

Des soutiens antérieurs

Il faut noter qu’avant que les autorités judiciaires ne mettent la main sur Cynthia Fiangan, elle avait, déjà, bénéficié des soutiens de certaines célébrités camerounaises, dont David Eto’o et Maalhox.

Toute l'actu People

Laisser un commentaire

A Lire Aussi

P