Burkina Faso: le gouvernement annonce la fermeture des établissements scolaires

AfriqueAfrique – SociétéBurkina Faso: le gouvernement annonce la fermeture des établissements scolaires

Le gouvernement burkinabé prend d’ores et déjà des mesures en prélude aux manifestations annoncées par des organisations dans le pays. Ce jeudi, il a annoncé la fermeture des établissements scolaires du vendredi 26 au samedi 27 novembre 2021.

Les établissements scolaires resteront fermés vendredi 26 et samedi 27 novembre sur toute l’étendue du territoire national, a annoncé ce jeudi, le Ministère burkinabé en charge de l’éducation nationale. Le département de Stanislas Ouaro justifie cette mesure par « les appels à manifester par certaines organisations».

Dans un communiqué, le maire de Ouagadougou a demandé aux forces de sécurité de faire en sorte pour « qu’aucune manifestation illégale ne puisse se dérouler sur le territoire communal dès à présent ». L’opposition a annoncé une manifestation pour ce samedi 27 novembre 2021. L’objectif de la mobilisation est clair: dénoncer la « mauvaise gestion du gouvernement et demander la démission du président Roch Kaboré qui a échoué dans sa politique de sécurisation du territoire burkinabé ».

Mercredi, des élèves et étudiants ont manifesté à Koudougou, la troisième plus grande ville du Burkina Faso en population, après Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, pour réclamer le retour de la paix. La mesure de la suspension de la connexion mobile pour 96 heures dans le pays a été prorogée d’après un communiqué du ministre de la communication et porte-parole du gouvernement publié ce jeudi. Cette mesure a été saluée par l’Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle. A noter que la célébration de la fête de l’indépendance prévue pour le 11 décembre à Ziniaré, Plateau central, est reportée, a annoncé jeudi le porte-parole du gouvernement à l’issue du conseil des ministres.

Voir aussi la sélection de la rédaction

Laisser un commentaire

En ce moment:

Dans le flux de l'actualité

P