AccueilElleBon à SavoirBon à savoir: 07 aliments qui font péter

Bon à savoir: 07 aliments qui font péter

Péter (ou émettre des flatulences) est un phénomène 100% naturel qui arrive à tout le monde. Mais bon, ce n’est pas parce que c’est un phénomène bénigne et naturel que c’est forcément agréable. Qui n’a jamais connu un moment bien gênant à cause d’un pet soit trop sonore soit trop malodorant dans un cadre qui ne s’y prêtait pas du tout ? Et même si après, on finit par en rigoler, sur le moment c’est quand même la honte ! Pour alors éviter ces désagréments, il faut faire attention à son alimentation. Voici donc relevés pour vous, 07 aliments qui font péter.

Dès que vous mangez, votre intestin se transforme en cave à fermentation : gargouillis, gaz, bref, vous avez envie de péter. Avec tous les désagréments que cela occasionne. Difficile de lâcher un petit pet discret et non odorant surtout lorsque vous êtes au travail, encore plus dans un open space. Pour finir avec cela, il faut contrôler son alimentation. Nous vous amenons donc à la découverte de ces aliments qui font péter.

L’oignon

Décidément, l’oignon ne fait pas partie des aliments qui boostent notre glamour attitude ! Déjà que ce légume est réputé pour nous donner une haleine de poney, mais en plus il n’a pas son pareil pour nous transformer en véritable usine à gaz dès qu’on le consomme ! Mais pourquoi est-il aussi méchant ? Et bien tout simplement parce que l’oignon est un légume qui contient des enzymes et des composés soufrés qui, lors de la digestion, se décomposent et se transforment en gaz…

Bon, l’oignon n’est pas le seul hein : l’échalote aussi…

Le pain

Faites attention au type de pain que vous mangez également. Le pain blanc se digère mal et peut provoquer de graves troubles digestifs. Doté d’un fort index glycémqiue élevé, il très calorique. Il est recommandé pour votre confort intestinal d’opter pour du pain complet, qui n’irritera pas votre colon, grâce à sa teneur en fibres insolubles. Ces dernières favoriseront l’évacuation des selles et votre transit. Dans tous les cas, préférez les céréales complètes (riz, pâtes) aux blanches, raffinées, qui retiennent l’eau et soulageront votre intestin.

Les carottes râpées

Les crudités sont plus difficiles à digérer pour notre organisme. On a besoin d’aide. Et a qui fait-on appel lorsque l’on a besoin d’aide ? A nos chères bactéries pré-digestives qui viennent fermenter tout ça… en contrepartie de quelques gaz. Et oui, on n’obtient rien sans rien dans le monde des intestins.

Les crudités

Les crudités, on entend souvent que c’est la meilleure alternative possible à l’apéro pour éviter d’attraper une vilaine bedaine. Mhhh, en réalité, ce n’est pas 100% vrai ! Parce que si on abuse de crudités, c’est même l’inverse qui va se produire : on aura le ventre tout gonflé, et en plus on risque de péter…

La raison est simple : les légumes ont plus de mal à être digérés crus que lorsqu’ils sont cuits, parce que les fibres qu’ils contiennent sont moins facilement assimilables. Du coup, ils stagnent et fermentent dans notre estomac, et produisent des gaz… Alors oui aux salades de crudités l’été, mais on n’oublie quand même pas les légumes cuits pour autant !

Les haricots rouges, pois chiches et flageolets

S’il y a bien 1 aliment que l’on associe sans hésitation aux flatulences, c’est le flageolet. Mais pourquoi flageolets, haricots rouges et autres légumineuses font-ils systématiquement péter ? C’est la faute au combo stachyose et raffinose. Pour faire simple, les flageolets contiennent ces 2 substances que l’on a du mal à digérer.

Alors, comme à chaque fois que l’on a du mal à digérer, on fait appel à nos copines les bactéries pour qu’elles dégradent et prédigèrent tout ça pour nous. Et comme à chaque fois, les bactéries libèrent du gaz en prédigérant notre repas. On paye le prix du service rendu, en quelque sorte.

Heureusement, on ne se laisse pas avoir aussi facilement. On a trouvé la solution miracle pour manger du chili con carne sans le regretter amèrement le lendemain. Il suffit de faire tremper les légumes secs toute une nuit dans de l’eau avec du bicarbonate. Le bicarbonate ramollit les légumineuses, ce qui les rend plus digestes. Résultat : pas besoin de faire appel aux bactéries, et donc pas de fermentation en vu.

Le chewing-gum

Ah, quand on ne peut pas se brosser les dents après un repas, on adore mâcher un petit chewing-gum qui va en plus nous donner une haleine super-mentholée. Oui, mais pas que malheureusement ! En effet, quand on mâche du chewing-gum, on avale beaucoup d’air. Or avaler de l’air, ça s’appelle de l’aérophagie, et l’aérophagie, rien de tel pour nous apporter ballonnements (parce que l’intestin se remplit d’air) et flatulences (parce que notre organisme doit expulser tout cet air). Oups !

Les burgers, pizzas et frites

Plus un aliment est calorique, plus l’on met du temps à le digérer. Si l’on vous mettait un buffet sous les yeux pendant des heures, vous ne résisterez pas à l’envie d’aller piocher dedans. Pour nos bactéries intestinales, c’est pareil. En voyant ce festin, elles se disent qu’il faut venir nous aider à digérer en fermentant tout ça vite fait bien fait (et elles se nourrissent par la même occasion). La leçon à retenir : pas de fast-food la veille d’un rendez-vous.

spot_img

A voir aussi

Laisser un commentaire

A lire aussi

Mesdames, voici les 07 zones qui font hurler les hommes de plaisir

Dans le couple, la femme doit pouvoir faire hurler de plaisir...

Vie de couple : 04 différents types de relations amoureuses

Durant toute notre existence, nous vivons différents types de relations amoureuses....

Beauté: recette de démaquillant naturel à base de citron et du yaourt

Le jus de citron est un remède idéal, pour vous démaquiller...

Vie de couple: 10 baisers les plus excitants

Le baiser est l’un des gestes les plus expressifs du corps...
P