Tunisie-présidentielle: l’Isie maintient la candidature de Nabil Karoui malgré son arrestation

Objet d’un mandat d’arrêt puis arrêté avec son frère vendredi dans le nord de la Tunisie, Nabil Karoui, candidat déclaré à l’élection présidentielle reste de plain pied dans la course à la magistrature suprême.

Grand favori dans la course à la succession du président Béji Caid Essebsi (mort), le magnat des médias Nabil Karoui n’est plus libre de ses mouvements depuis hier soir. Mais selon le président de l’instance chargée de l’organisation du scrutin, tant qu’il y a aucun changement dans les conditions de sa candidature et dans sa situation juridique, il est candidat à l’élection présidentielle. « Après son arrestation et ce qui s’est passé hier, (Nabil Karoui) reste candidat et son nom reste sur la liste préliminaire des candidats et sur la liste définitive » qui doit être publiée le 31 août, a précisé Nabil Baffoun, président de l’Isie.

---Publicité---

Tunisie: arrestation d’un candidat déclaré à la présidentielle

A en croire M. Baffoun, les candidatures des personnes condamnées au pénal peuvent être acceptées en Tunisie, sauf si les jugements sont assortis d’une interdiction de se présenter. Inculpés pour blanchiment d’argent, Nabil et son frère Ghazi Karoui ont été arrêtés hier dans le gouvernorat de Béja. Pour plusieurs observateurs, cet homme d’affaire serait en tête dans les sondages pour le scrutin du 15 septembre prochain.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus