Sommet G7: « Angélique KIDJO n’est pas légitime pour parler au nom des États africains »

Le collectif « Sortir du Franc CFA » a dénoncé le choix de la star Béninoise Angélique Kidjo pour parler au nom des pays africains au sommet du G7. Selon le collectif, ce choix a été un plan bien orchestré par le président français Emmanuel Macron, pour asseoir « le paternalisme français ».

Au sommet du G7 qui s’est déroulé à Biarritz en France, la super star africaine, Angélique Kidjo a servi de porte-voix pour un projet concernant le financement des femmes à la Banque africaine de développement, intitulé Affirmative Finance Action for Women in Africa. Selon le collectif « Sortir du Franc CFA », la chanteuse n’est pas la personne la mieux indiquée pour parler au nom des pays africains alors que parmi les personnes ayant assisté au sommet figuraient des chefs d’Etats africains et aussi le chef de la Banque africaine de développement.

---Publicité---

« Angélique KIDJO n’a aucune légitimité pour parler de diplomatie et de politique internationale au nom des 54 pays africains au G7. Il y a des règles et des protocoles à respecter en matière de politique internationale. Si la France veut tisser un partenariat stratégique avec l’Afrique, elle doit s’adresser aux représentants des États africains. Bien sûr Angélique KIDJO est une grande chanteuse africaine, elle est manifestement très proche du Président français, mais elle n’est ni présidente de la république, ni ministre, ni diplomate, ni haut fonctionnaire… Comment réagirait Paris si un État tiers décidait de discuter avec Mylène FARMER par exemple de questions internationales ou diplomatiques concernant la France au lieu de s’adresser à l’Elysée ou au Quai d’Orsay? », a martelé le collectif dans un communiqué dont Beninwebtv a reçu copie.

Loin donc d’avoir quelque chose contre la diva, les membres du collectif s’insurgent en réalité contre le fait que « le Président de la République française a invité Angélique KIDJO au G7 à Biarritz pour discuter de la volonté de la France et de l’Allemagne de construire un énième partenariat stratégique avec l’Afrique ». Pour eux, il s’agit là d’un « mépris » pour le continent. « Monsieur MACRON doit cesser d’être méprisant vis-à-vis des Africains et comprendre que nos pays sont des États-Nations souverains », a indiqué le communiqué du collectif.

---Publicité---

4 commentaires
  1. Houessou segui dit

    Ce communiqué est pertinent. Cest toujours le jeux de diviser pour régner. Cest bien. le collectif est vigilent.

  2. Comlan dit

    Ceux là dont vous parlez, qu’ont ils fait en tant que réprésentant légitimes de l’Afrique.????? Si on l’a laissé parlé et devant les présidents africains invités et que jusque là ceux ci n’ont rien dit, pourquoi vous vous agitez ??? Répondez vite à mes questions je vous l’ordonne

  3. Marc dit

    En quoi ces chefs d’États africains corrompus sont ils plus légitimes que Angélique KIDJO

  4. Asdeen dit

    Du grand n’importe quoi dans ce chiffon. D’abord Mylene Farmer est-elle française ? Canadienne ? Un peu de culture SVP.
    Ensuite votre amalgame n’a aucun sens…

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus