Hong-Kong : pour une première fois, la police disperse avec des canons à eau

Les manifestants pro-démocratie en Hong-Kong étaient une nouvelle fois dans les rues ce dimanche 25 août. Pour ce douzième week-end consécutif, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et des canons à eau.

La mobilisation ne faiblit pas contre le régime de Carrie Lam dans cette région administrative spéciale de la Chine. Sous la pluie, ils sont sortis nombreux pour marcher contre l’autoritarisme, disent-ils, afin de promouvoir leur autonomie synonyme démocratie. Face à la grande mobilisation, la police n’a pas hésité à changer de méthodes.

---Publicité---

En effet, en plus des gaz lacrymogènes dont l’usage reste courant, elle a fait recours à des canons à eau pour repousser les manifestants. Les forces de l’ordre avaient jusqu’à présent affirmé ne vouloir utiliser cette technique de dispersion qu’en cas de « perturbation à grande échelle de l’ordre public ». Fréquemment utilisés par la police dans les pays européens, les canons à eau sont une nouveauté à Hong Kong où ils n’avaient jusqu’ici pas été employés contre des manifestants.

Il y a une semaine, la cheffe du gouvernement Carrie Lam a proposé un dialogue pour une sortie de crise. Cette main tendue a été rejetée par les manifestants dénonçant une manœuvre de la dirigeante. Depuis le début de cette crise née du projet de loi sur l’extradition vers la chine continentale, Pékin a mis en garde les manifestants contre une possible intervention de l’armée chinoise.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus