Gabon: un ex-premier ministre d’Ali Bongo interpéllé par la police judicaiaire

Un ancien premier ministre d’Ali Bongo a été interpellé jeudi 8 août par la police judiciaire. Jean-François Ntoutoume Emane, désormais proche de l’opposant Jean ping a été écouté par la police puis relâché dans la soirée.

Interpellé très tôt dans la matinée de ce jeudi par un groupe de policiers, l’ancien chef du gouvernement et réputé proche de Jean ping a été écouté par la police judiciaire avant d’être relâché plus tard. Si les autorités n’ont pas communiqué sur cette arrestation, l’entourage de l’octogénaire y voit une pression politique. « On est convaincus que c’est à cause de la déclaration qu’il a faite, à savoir qu’il faudrait qu’on déclare la vacance de pouvoir et qu’Ali Bongo ne peut plus diriger ce pays », explique Clay Martial Obame, secrétaire général du Rassemblement des patriotes républicains (RPR).

---Publicité---

Récemment, Ntoutoume Emane a fait une déclaration dans laquelle il a exigé que la vacance au pouvoir soit constatée et déclarée par la cour constitutionnelle. Une déclaration qui n’aurait pas plu certainement aux caciques du régime. Devenu une véritable figure dans l’opposition gabonaise, l’ex-patron de la primature a été accusé dans plusieurs dossiers de mauvaise gestion, de détournement de biens publics et des scandales financiers. Des allégations qu’il a toujours niées. Le lundi prochain, il est encore invité à se présenter à la police judiciaire.

---Publicité---

1 commentaire
  1. th dit

    Ex pm sous omar .

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus