France : les chiens policiers auront bientôt leur maison de retraite

Les policiers vont construire une maison de retraite pour leurs amis à quatre pattes. Deux policiers avaient ouvert une cagnotte Leetchi et ont déjà collecté plus de 40 000 euros.

Une maison de retraite pour les chiens policiers : tout a commencé avec cette idée qu’ont eu deux policiers : Stéphane de Mendonsa, gardien de la paix et cynotechnicien au sein de la brigade canine de Marseille et Cédric Goulart, brigadier-chef. Il y a quelques mois, les policiers ont annoncé sur Twitter qu’il lance une opération de collecte intitulée « Un toit pour Erros« .

---Publicité---

« Nous organisons une collecte dans le but d’offrir aux chiens retraités de la Police nationale une fin de vie paisible et accompagnée en créant la première maison de retraite pour chiens policiers », ont-ils écrit, sur le réseau social.

Ce projet verra bientôt le jour, puisque la cagnotte Leetchi a permis aux deux policiers de récolter plus de 40 000 euros. Selon eux, cette somme qui va au-delà du montant espéré de la cagnotte, servira à la construction de l’ensemble de la structure et permettra un entretien sanitaire et des conditions de sécurité optimales pour les chiens policiers.

Ils ont indiqué qu’il est difficile et quasi impossible de trouver des familles d’accueil ou de faire adopté ces chiens à cause de leur caractère. « Nous estimons tout de même qu’après plus de huit ans de bons et loyaux services pour la sécurité de la population, ils méritent une fin de vie heureuse », ont-ils ajouté.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus