Côte d’Ivoire: le corps de Dj Arafat déterré, quelle sera la suite?

La scène surréaliste a eu lieu ce samedi 31 août 2019 en Côte d’Ivoire à Abidjan où se déroulent actuellement les obsèques de Dj Arafat. Les chinois, fans de Dj Arafat ont déterré le corps de ce dernier après son enterrement dans la matinée de ce samedi. Ils voulaient notamment s’assurer que c’était lui qui avait réellement été enterré. Objectif atteint, alors quelle serait la suite?

Scandale! Les fans du yôrôbô national de la Côte d’Ivoire entre incertitude et croyance aux informations pour le mieux fallacieuses qui circulent sur la toile et faisant état de ce que l’âme de Dj Arafat aurait été vendue à une secte, ont surpris plus d’uns ce samedi. Enterré dans l’intimité, la tombe de Dj Arafat a été profanée par les chinois. Ces derniers voulaient avoir la certitude que c’était le roi de la chine qui avait été enterré. Et comme on pouvait si bien l’entendre dans la vidéo qui circule couramment sur les réseaux sociaux, d’autres chinois n’y croient toujours pas après avoir contemplé le corps d’Arafat qu’ils on déterré.

---Publicité---

« Ce n’est pas lui, ce n’est pas yôrô les gars…. », peut-on entendre dans la vidéo.

Le corps déterré, et la suite? 

A quoi faudrait-on attendre après que le corps de Dj Arafat ait été déterré? Les chinois n’étant pas convaincus que c’est le corps de leur « roi », vont-ils surprendre une fois encore le monde? Quelle serait la suite? On s’interroge. Vont-ils se rendre chez le pasteur qui voulait ressuscité Arafat, mais qui avait été interdit de se rapprocher du corps? Les prochaines heures nous édifieront plus.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Dako Félix dit

    Le cercueil de leur roi abandonné par les chinois serait fermé et emis à sa place par les policiers qui auraient chassé la Chine populaire de Dj Arafat .

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus