Côte d’Ivoire: « finalement les vrais ennemis d’Arafat auront été «ses» chinois… »

Le corps de l’artiste ivoirien DJ Arafat, décédé le 12 août dernier, a été malmené par des soit-disant fans après son inhumation au cimetière de Williamsville à Abidjan. 

Après la profanation de la tombe de DJ Arafat, plusieurs voix se sont élevées pour exprimer leurs indignations face à ce fait plutôt hallucinant qui s’est produit en Côte d’Ivoire. On pouvait voir sur les réseaux sociaux des images du corps du « Daishikan » à la merci d’individus qui se disaient ses fans qui ne croyaient toujours pas à son décès. Très en colère, un journaliste ivoirien, Abdoul Kapo, s’en est pris aux « chinois » et à tous ceux qu’il appelle « des délinquants ».

---Publicité---

« Quand des délinquants se faisant appelés pasteurs ou prophètesses racontent des sottises sur les réseaux sociaux comme quoi Arafat n’est pas mort; il m’a fait des révélations. Je peux le ressusciter. Son corps a disparu d’ivosep, patati patata. Voilà ce que ça donne. Ça amène des insensés à vouloir vérifier si tout ça est vrai… Je n’ai jamais été aussi triste depuis qu’Arafat est mort. Il ne méritait vraiment pas tout ça. Finalement les vrais ennemis d’Arafat auront été «ses» chinois… », a réagit le journaliste.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus