--- Publicité---

Coopération: il y a longtemps que le Nigéria piétine le Bénin selon l’He Patrice Nobimè

Dans la nuit du mardi 20 au Mercredi 21 Août 2019, le Nigeria a fermé ses frontières terrestres avec le Bénin pour mettre fin à la contrebande dans ses échanges commerciaux avec le Bénin. une situation mal vécue par l’He Patrice Agbodranfo Nobimè qui dénonce les violations répétées des accords de partenariat par le Nigéria. 

Depuis quelques jours, le Nigéria a fermé ses frontières terrestres avec le Bénin. Cette fermeture fait suite à une mission d’inspection nigériane déployée le long des frontières et qui a procédé à la vérification de la bonne exécution de certaines mesures prises par le gouvernement de l’État fédéral afin de redéfinir avec son voisin de nouvelles bases dans les échanges commerciaux.

---Publicité---

Bénin : le député Patrice Nobime Agbodranfo crée son parti ce jour

Au Bénin, cette mesure coercitive du géant de l’Est est diversement appréciée. Dans un entretien exclusif qu’il a accordé au quotidien Fraternité, l’honorable Patrice Agbodranfo Noubimè semble condamner le Nigéria pour les libertés qu’il prend dans sa relation avec le Bénin. « En toute honnêteté, si nous devons parler du géant voisin de l’Est, il ne serait pas exagéré de dire qu’il y a longtemps qu’il piétine notre cher pays le Bénin » s’insurge-t-il. L’élu du peuple reconnait que le Nigéria a pris des mesures qui nous obligent au Bénin à produire au lieu de servir de pays de transit des produits en réexportation vers son territoire. Mais, poursuit-il,  » ce n’est pas une raison pour chaque fois fermer ses frontières de façon unilatérale. » se désole-t-il.

Comme pour anticiper et éviter de pareils écueils au pays à l’avenir, l’honorable Patrice Agbodranfo Nobimè affirme qu’ il y a longtemps  qu’il a suggéré la création d’un portefeuille ministériel chargé spécialement des relations avec le Nigéria « parce que nous ne pouvons pas être à côté d’un pays aussi géant sur le plan économique et continuer de souffrir. » indique-t-il.

Pour rappel, précédemment membre du parti restaurer l’espoir du ministre Candide AzannaÏ, il tournera dos à cette formation politique pour mettre sous les fonts baptismaux sa propre formation politique dénommée Parti des démocrates Indépendants (PDI). Ce parti a pour objectif d’accompagner le Président Patrice Talon dans ses œuvres de développement.

---Publicité---

3 commentaires
  1. magbedo dit

    Nous devons changer de méthodes (pratiques commerciales), soyons francs. la réexportation n’est pas une bonne stratégie de développement. Produisons au Bénin , encourageons la production locale, consommons local. En consommant nos produits locaux nous provoquons l’essor économique du Bénin.
    Et lorsque nous allons produire localement les Nigérians ne pourrons jamais brandir une raison pour rejeter les produits Béninois.

    1. Maxime DJOKOUI dit

      C’est de ça qu’il s’agit en fait. Encourageons la production nationale et consommons local d’abord.

  2. TOUTOUOLA dit

    La productiin locale est un souci permanent du president. Il a des projets dans ce sens, les fonds necessaires et la technicité viens du japon. Vous savez bien qu’il y est actuellement. Donc, patience, c’est un objectif economique dans le PAG.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus