--- Publicité---

Bénin – violences post-électorales: la pétition d’Amnesty internationale en faveur des victimes

L’organisation Amnesty international se préoccupe du décès de certains Béninois lors des heurts électoraux. Sur son site internet, il lance une pétition pour réclamer justice en faveur des victimes des violences post-électorales en l’occurrence Prudence Amoussou.

Mère d’une fratrie de sept enfants, Prudence Amoussou serait tombée sous les balles lors des échauffourées des 1er et 2 mai 2019 à Cadjèhoun, rapportent certaines sources dont Amnesty International. Le corps gardé par les autorités béninois depuis longtemps avait empêche sa famille d’organiser les cérémonies funéraires. Il y a quelques jours, les autorités de l’hôpital de référence du Bénin ont  affirmé qu’elle serait morte des suites d’une maladie et non sous les balles des militaires. Ainsi, sa famille s’est refusée de recevoir le corps afin de l’enterrer. Amnesty International, convaincu que dame Prudence a rendu l’âme à cause des balles, insiste sur une contre-expertise.

---Publicité---

N’ayant pas obtenu gain de cause jusque-là, l’organisation internationale intervenant dans le domaine des droits de l’homme lance une pétition pour que justice soit rendue aux victimes des affrontements post-électoraux et particulièrement à Prudence Amoussou. Amnesty International exige que la vérité soit faite autour du décès de la dame qui vendait de la nourriture pour nourrir ses enfants, déjà orphelins de père. La pétition est lancée ce mardi 27 août par l’organisation connue pour ses combats humanitaires.

---Publicité---

3 commentaires
  1. Hountondji Ambroise dit

    Foutez nous le Camp avec cette Amnesty International de merde,les états unis on bonbardé un hôpital des msf en Afghanistan et les français ont tué mohamar Kadhafi ou se trouve Amnesty International en ce temps ?

  2. Bola dit

    Tu racontes koi. Ferme la vite ta bouche puante. On parle de beninois qui tuent beninois à balles réelles. Si la mort est aussi agréable et bonne chose accepte qu, on vienne bombarder le Benin pour que tu acclames ou sort les membres de ta famille ou toi même afin que tu voies comment cest heureux de tuer ses proches. On tue à balles réelles et on ment et tu insultes Amnesty international. L’africain est barbare tout simplement et cette barbarie est bien vue sous ce régime de Talon. Collez nous la paix avec votre mauvaise gouvernance.

  3. Segbegnon dit

    Merci Bola. Bien dit ! De toute façon rien n’est éternel sur cette terre. Talon tôt ou tard rendra des comptes. Ceux qui aujourd’hui approuvent la dictature naissante au Bénin, seront un jour victimes de sa barbarie et cloueront leurs becs à leur « talons »!

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus