Bénin: trois cabinets de soins fermés et plusieurs autres sous menaces de fermeture

Le gouvernement de Patrice Talon, depuis plus d’un an, a entamé l’assainissement du milieu sanitaire. Ainsi, trois cabinets de soins ont été fermés à Cotonou et plusieurs autres sous menace d’être fermés.

Le coordonnateur de la commission chargée de contrôler les structures de prestations de soins médicaux, lors d’un point de presse ce vendredi 30 août, a fait savoir que plusieurs centres de santé ne respectent pas la réglementation en vigueur. C’est ainsi que suites aux saisines, des équipes ont été dépêchées pour superviser les soins administrés dans ces centres de santé. Après des visites d’immersions, il a été remarqué plusieurs irrégularités et déviances. Blaise Ayivi, coordonnateur de la commission révèle que les promoteurs des cabinets visités sont pour la plupart des paramédicaux. Donc leur domaine de compétence est limité. Contre toute attente, ils exercent au-delà de leur champ d’intervention.

---Publicité---

C’est fort de tout cela que trois cabinets de soins à savoir: « le relief », « la résurrection », et le centre médico-social « Ong Ovad » ont été purement et simplement fermés. Plusieurs autres cabinets exercent sans avoir déposé au préalable la demande d’exercice en clientèle privée et d’ouverture. Le professeur Ayivi menace de procéder à leur fermeture si les promoteurs ne se conforment pas à la loi dans un délai raisonnable.

---Publicité---

1 commentaire
  1. Sylai dit

    Merci mon ministre et mon président et soyez sans complaisance avec ces cabinet de santé indélicats

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus