Bénin – recours contre les OGM: le gouvernement absent à la sixième audience

La cour constitutionnelle a encore convoqué une énième audience pour ce mardi 20 août 2019. Il était question pour Joseph Djogbénou et ses pairs de vider le dossier relatif à la loi sur l’Union pour la protection des obtentions végétales (Upov) communément appelé OGM. Mais le gouvernement est resté égal à lui-même jouant à la politique de la chaise vide.

Le président de l’Organisation non gouvernementale Observatoire Africain de Surveillance du Climat, des Eaux, de la Terre et des Cultures (Amoclimwec) Brice Sohou a porté un recours en inconstitutionnalité contre le projet de loi portant ratification de la loi sur la convention de l’Upov en République du Bénin. Depuis que la haute juridiction a voulu se prononcer sur le sujet, le gouvernement du Bénin a fait une option, celle de ne pas se faire représenter. Pour ce mardi matin, les ministres concernés par l’audience (agriculture et justice) n’ont pas daigné notifier leur indisponibilité à la Cour constitutionnelle.

---Publicité---

Constatant leur absence, le juge constitutionnel a renvoyé le dossier à une date ultérieure. Le requérant, Dr. Enagnon Brice Sohou, dans une intervention vidéo sur sa page facebook, a exprimé toute sa déception face au comportement du gouvernement. Il a saisi l’occasion pour réexpliquer combien la loi visée est dangereuse aussi bien pour les agriculteurs  que pour les consommateurs. Lorsque les députés vont adopter la loi, toutes les semences endogènes vont disparaître et les cultures seront importées et vendues à des prix d’or aux cultivateurs. Ce qui voudra dire que seuls les riches pourront travailler la terre. Pire, les organismes génétiquement modifiés  seront servis dans les plats de tous les Béninois.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus