Bénin: l’institut Cerco ferme définitivement ses portes

Le promoteur de l’institut Cerco, Alain Capo-Chichi, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, a pris acte de la décision de fermeture de son institut par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Toutefois, il donne des garanties à ses étudiants.

L’institut Cerco n’ouvrira plus ses portes ici au Bénin à partir de la rentrée 2019-2020. Ainsi en a décidé la direction des établissements privés d’enseignement supérieur lors de sa dernière sortie. Les raisons de cette décision, selon Dodji Amouzounvi, sont liées au non respect des normes réglementaires. Pour éviter un bras de fer comme par le passé, Alain Capo-Chichi en prend acte. Il veut désormais s’occuper de ses universités implantées dans d’autres pays.

---Publicité---

Les étudiants de l’institut Cerco ne doivent pas se mordre les doigts. Des conditions leur sont offertes pour la suite de leurs études sans difficultés. Lesquelles conditions sont inscrites dans le communiqué de l’institut.

Par ailleurs, le siège de l’institut à Cotonou sera rénové pour abriter désormais la fondation Cerco et le centre régional d’incubation et d’innovation ouvert pour le prototypage et l’accompagnement des projets des jeunes entrepreneurs, renseigne le même communiqué.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus