Bénin: l’évaluation des enseignants au cœur d’une conférence publique, ce jeudi

Annoncée depuis quelques semaines, l’évaluation à laquelle le gouvernement entend soumettre les enseignants continue de faire grand bruit notamment dans le rang de ces derniers. Elle sera au cœur d’une conférence publique qu’organise, ce jeudi 08 Août 2019, la Convention patriotique des forces de gauche (Cpfg).

«Le problème dit de l’évaluation des enseignants et la question de l’Ecole au service du développement du Bénin». C’est le thème central de la conférence publique à laquelle sont invitées toutes les couches de la société. Initiée par la Convention patriotique des forces de gauche(Cpfg), elle sera animée par le professeur Philippe Noudjènoumè, Président de ladite Convention. Ce sera l’occasion pour le conférencier principal de donner la position de son organisation sur cette évaluation.

---Publicité---

Mieux, cette entreprise intervient dans un contexte où les appels au boycott s’intensifient de jour en jour. En témoignent les communiqués sanctionnant les différentes assemblées générales organisées par les enseignants dans certaines régions du pays. Si pour le gouvernement, cette évaluation vise à améliorer les performances du système éducatif, les enseignants de leur côté, pensent que les vraies raisons seraient ailleurs. Ceux-ci parlent plutôt d’une évaluation-licenciement.

Quelle sera la position de la Convention patriotique des forces de gauche? Militera-t-elle en faveur du boycott ? Ou conviera-t-elle les enseignants à aller se faire évaluer?
En attendant d’être fixés sur la position de la Convention, il faut rappeler que, selon les autorités béninoises, aucun enseignant ne sera exclu à la fin de l’évaluation.

Les dispositions seraient également prises pour la reconversion des candidats malheureux à d’autres fonctions que l’enseignement.

---Publicité---

6 commentaires
  1. sultan aziz dit

    le vieux soglo…sort encore..pour nous raconter…des choses que nous savons…..

    Atchadé…se transforme…en spécialiste…de conf de presse pour ne rien dire..

    Azanai…le seul qui a le discernement….mais…avec la peur d’agir…qui le caractérise….

    Et pourtant le sultan aziz….est sur et certain….qu’une seule journée…suffit largement..pour renverser…ces imposteurs…malgré toutes les précautions..

    Donner un mot d’ordre de bloquer…tout le pays…et pret à en payer…le prix du sang….

  2. sultan aziz dit

    on se ment….on joue aux laches et aux hypocrites….et aussi..on a peur….juste.. des froussards….!!! et on se transforme….en conférenciers de presse..

    Et pourtant…l’arme au pied…nos chasseurs nagots…désormais…héros nationaux… ne demandent..qu’à descendre..sur cotonou…et en finir…avec les..trois malheurs. f…..et le balafré de services…voire…meme…envahir porto novo pour déloger…les…83 tondus….

  3. sultan aziz dit

    des juges…jugés…pour trahison…..et pour avoir servi..un systeme…un clan…an détriment du peuple..

    Des forces de l’ordre et l’armée…ayant tiré sur les beninois…aux mains nues….jugés…et résolus sur le champs

    Des barbouzes….qui arretent..comme au temps du prpb…jugés et résolus..publiquement…

    Enfin..les…83 tondus…le parrain…et ses amis…en plus le balafré..capturés…torturés…et résolus..devant le peuple

    Dis je…se passera…au benin…et dans quelques mois..

    C’est le sultan aziz….qui vous le dit..

  4. magbedo dit

    Sultant AZIZ qui sont ces chasseurs héros? cessez de tromper les paisibles populations. Toi AZIZ il faut sortir, pour faire ce que tu dis là.

  5. Valentin dit

    l’évaluation des enseignants au cœur d’une conférence publique, ce jeudi:
    cette entreprise intervient dans un contexte où les appels au boycott s’intensifient de jour en jour.
    – Si pour le gouvernement, cette évaluation vise à améliorer les performances du système éducatif, les enseignants de leur côté, Par contre
    Les enseignants pensent que les vraies raisons seraient ailleurs. Ceux-ci parlent plutôt d’une évaluation-licenciement.

  6. Valentin dit

    Cette crise de confiance est due au fait que ces derniers n’ont plus confiance aux actions et aux decisions du gouvernement a leur endroit. si c’est le cas , il serait souhaitable que les hommes au pouvoir revisent leur positon pourque la confiance renait. Autrement dit les choses iront mal dans un futur proche entre le gouvernement et le peuple

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus