--- Publicité---

Bénin: Donklam Abalo s’excuse après avoir participé à un événement à polémiques

Le porte-parole de l’Union sociale libérale, Donklam Abalo, est vertement critiqué par ses pairs sur la toile suite à sa participation samedi dernier à un événement organisé par un baron de la mouvance présidentielle. Pour mettre fin aux récriminations, il rompt le silence, s’excuse et renouvelle son engagement à continuer le combat politique au sein de l’Usl.

Ce n’est pas de la spéculation. Donklam Abalo, dans une vidéo, a reconnu qu’il s’était mal comporté en acceptant l’invitation d’un ministre du gouvernement. Il a jugé pertinentes les critiques des militants de l’Usl et par ricochet de toute l’opposition. Une faute avouée étant à moitié pardonnée, le porte-parole du parti de Sébastien Ajavon a renouvelé son engagement à poursuivre le combat qui est le sien au sein de l’opposition générale et de l’Usl notamment.

---Publicité---

Bravo à luiAprès la vague de récriminations contre sa personne , le porte parole de *L'USL, Donklam ABALO* sort de son silence, et Présente ses excuses aux vaillants militants de l'opposition Écoutez ??

Publiée par Adam Saliou sur Jeudi 29 août 2019

C’est dire à quel point ce militant pas comme les autres a tenu grand compte des exigences des partisans de l’opposition quand bien même la constitution du Bénin prône l’unité et l’indivisibilité du pays.

---Publicité---

9 commentaires
  1. george dit

    Pour moi il n’as pas à s’excuser car on peut etre adversaire en politique et etre ami dans la vie.
    Il faut etre con comme des beninois pour s’entretuer parceque en politique on est de 2 bords differents,
    si tel es le cas on a plus d’ami , ni de famille dans n’importe quel pays sur cette terre.
    Donc cher journaliste Parfait, tes ecris tournent à la folie

  2. Depkovi dit

    Mon cher Donklam,
    Votre demande d’excuse paraît pour le moins surprenante. Vos positions politiques doivent-elles transformer vos amis en ennemis infréquentables ? Vous devez avoir le courage de dire la vérité aux militants de votre parti. Dans les grandes démocraties, on peut être Démocrate et avoir comme ami un Républicain. Vous devez avoir le courage de tracer la voie en vous maintenant dans la vérité et en faisant entrer vos camarades dans cette vérité.

  3. magbedo dit

    C’est trop méchant, de faire ce reproche à Abalo. Donc un opposant ne va plus participer à un événement organisé par un soutien du pouvoir? Et si prochainement l’autre opposant qui passe au pouvoir que va t’il se passer? trop ridicule, et puant.

  4. Ken dit

    J’ai honte à ta place Mr Donklam, comment peux tu t’excuser pour avoir participé à un événement organisé par ton ami. Vos différends politiques ne peuvent jamais vous amener à vous détester. Ceux qui te reprochent une telle chose sont des hypocrites

  5. DODJIVI dit

    C’est vraiment triste, le comble de la déraison. Au Bénin, l’adversité politique prend le pas sur les relations sociales. Je pensais que Donklam Aballo avait suffisamment de hauteur d’esprit et d’intellect pour inviter ses militants à la mesure, en leur expliquant que l’advsersaire politique n’est pas un ennemi. Or, ce sont ces militants incultes et ignorants qui lui imposent ce revirement aux antipodes des relations sociales de notre pays.
    Il me fait pitié ce Donklam… Dire qu’il été à l’école et fait ses humanités… Intellectuel béninois taré…
    Je plains maintenant Saka Saley qui avait osé saluer ce geste magnanime, empreint d’humanisme et qui, je le pense, est susceptible de décrisper l’atmosphère politque actuel pesante.

    1. SAIZONOU NOUROU dit

      Je pense que Donklam a fait preuve d’humilité et les klébés pourrons enfin garder leurs langues

  6. TOUTOUOLA dit

    Hypocrisie! Ils n’aiment personne à part eux même. S’excuser d’avoir passé du temps avec son ami, revient à dire qu’il a fait semblant aupres de lui. Et vous faites confiance à cette personne sur les comportements haineux qu’il a envers les beninois qui aiment leur president

  7. Petit Cœur dit

    C’est dommage. Je n’ai pas à m’excuser pour avoir passé du bon temps avec un vieil ami, même s’il est un adversaire politique.

  8. La rupture dit

    C’est l’éducation qu’on leur a donnée. Qui n’est pas avec moi est contre moi, les pauvres cons. On est allé jusqu’à soulever une partie du peuple contre une autre et les gens ont trouvé ça bien. Je vais tout simplement dire à donklam que la crise de confiance s’est déjà installée; il ne lui qu’à démissionner.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus