Bénin: après la désignation des membres du Cos-Lépi, Guy Mitokpè réagit

Le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir, Guy Dossou Mitokpè, sur sa page facebook, a réagi de façon musclée à la désignation des neufs députés devant siéger au sein du conseil d’orientation et de supervision de la liste électorale permanente informatisée. Il doute d’ores et déjà de la crédibilité de la liste qui va conduire aux prochaines compétitions électorales.

Ce mercredi 14 août 2019, Louis Gbèhounou Vlavonou et ses collègues ont désigné les neufs membres à raison de cinq par la majorité et quatre par la minorité pour siéger au Cos-Lépi. Ceci conformément à l’article 6 de la  loi N°2012 – 43 du 05 février 2013 portant apurement, correction, mise à jour et actualisation du fichier électoral national et de la Liste Électorale Permanente Informatisée. Très tôt, l’ancien député et ancien membre du Cos-Lépi a exprimé ses inquiétudes sur la crédibilité du travail à abattre par ces élus du peuple. Guy Mitokpè, dans un réquisitoire acerbe, soutient urbi et orbi qu’il n’y a ni majorité ni minorité au sein du parlement béninois. Il appuie son argumentaire par l’appartenance des deux partis présents au parlement à la mouvance présidentielle.

---Publicité---

Or, selon lui, la minorité est représentée par l’opposition et la majorité par la mouvance. Etant donné que les deux formations politiques se revendiquent de la majorité présidentielle, le secrétaire général du parti de Candide Azannaï n’accorde aucun crédit au travail qui sera fait. Il fait remarquer que « le respect de la loi de la majorité et de l’opposition ce qui concerne la désignation des membres du COS-LEPI, se fait dans le souci de transparence et de crédibilité et même de fiabilité, qui doit caractériser le processus de la confection ou de l’actualisation du fichier électoral ».

Pas d’élections communales ni présidentielle…

Dans ces conditions, indique le député, « il est une hérésie de parler des prochaines élections communales et présidentielle avec un fichier électoral contrôlé de bout en bout par le régime de la ruse ». Pour lui, le dernier rempart de la transparence des élections reste le fichier électoral. Pour éviter le chaos, il exige la reprise des élections législatives afin d’avoir un parlement renfermant les deux courants de pensée.

---Publicité---

9 commentaires
  1. Alice dit

    Petit arrête de rêver et cherche toi du travail. On dirait que tu as vraiment mal de ne plus être député. Ça te donne la rage. Hahaha

    1. ODounlami dit

      Qui vivra verra , la rupture a fait pour elle aujourd’hui
      mais un jour tout peut l’échapper

      1. George dit

        Jeune homme fait toi discret en politique, travail dans l’ombre et revenir quand il faudra car la roue tourne et il faut être prêt quand se sera le moment. Tu ferais mieux de faire les démarches pour exister en tant que parti au lieu de commenter ce qui est fait par ce qui sont au pouvoir

  2. ZATIN dit

    Il peut continuer à rever

  3. sultan aziz dit

    Une classe politique….qui se croit plus maline….que le peuple…vrai…!!!

    Or donc. le sultan aziz…le plus doué de discernement d’analyse…qui appelle un chat….un chat….voit là une révolution…singulière..dont le peuple beninois est expert

    tenez…le pouvoir…qui pense..avoir cloué toute l’opposition..par la ruse…la rage,le cynisme…le terrorisme administratif,judiciaire…..

    La suite

  4. sultan aziz dit

    la suite..

    De l’autre une opposition frileuse…déboussolée..orphéline..par l’absence de yayi boni….qui passe son temps…aux déclarations…aux conf de presses..ennuyeuse….et perd toute crédibilité

    Enfin…le peuple…le vrai..qui a compris….que salut..viendra…de sa capacité…à affronter..directement…les pilliers du régime

    En effet…quand les populations en arrivent à ne plus avoir peur..des hommes en arme d’un régime…..

    Dis je…toute personne intelligente..comme moi…voit le début…de la fin…de toute la classe politique…et c’est grave..

    le benin..devenu..comme jadis..le tchad…partagé par les chef de guerre..rue par rue….ne m’étonnera pas..

  5. sultan aziz dit

    personne..n’a besoin…de faire des démarches..pour exister….puisque ce sont les tenants du pouvoir…qui se donne…la latitude…de l’octoyer..à qui ils veulent..

    Je réponds ainsi à georges…..qui n’a pas su que le benin n’est plus une démocratie…ni un état de droit..

    C’est une oligarchie….qui se moque complétement..du peuple

    Ben ali,marcos aux philipines…mobutu,compaoré,bokassa…les duvaliers…..pour ne parler…que de ceux là….

    prouve….que la dialectique,des choses et de l’histoire…est complètement ignorés…par ses parvenus

    la chute..sera terrible

  6. sultan aziz dit

    depuis…1963…le dahomez…benin…n’a jamais montré une certaine brutalité..lors des changements de régimes

    Aussi bien les militaires…et le peuple…on a toujours fait les choses..de façon civilisée..par ce que le beninois…est toujours dans une forme de dualité…

    Non à la brutalité..à l’humiliation..des temps du pouvoir…peu importe…ce qu’ils ont fait de mal

    Mais cette fois ci…je crois..que les beninois..montreront…leur coté sombre…

    Le peuple beninois..ne passera pas par un syteme judiciaire mort…mais…va résoudre…dans une brutalité jamais vu en afrique…tous ceux là…qui se croient fort aujourdhui

  7. Cami dit

    La chute de la rupture sera terrible bien dit . ils prennent le Benin pour leur entreprise privé . Mon Oeil .Dieu vient au secour de ce peuple meurtri.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus