Whitney Houston: un album posthume et une tournée en hologramme en préparation

Sept ans après le décès de la diva américaine, sa famille a conclu un partenariat avec la maison de disques Primary Wave dans l’espoir de rappeler au public la grande qualité de son héritage musical. Une manière aussi d’effacer les scandales qui ont poursuivi la chanteuse avant sa mort.

Les héritiers de Whitney Houston ont conclu un accord pour tenter de raviver la flamme de la chanteuse américaine, qui pourrait aboutir notamment à la sortie d’un album posthume de titres inédits et à une tournée sous forme d’hologramme. La maison de disques Primary Wave Music Publishing a annoncé lundi un accord avec les héritiers de la chanteuse décédée en 2012, en vertu duquel elle a acquis 50% de son patrimoine y compris les droits de sa musique, de ses films et des produits dérivés.

---Publicité---

« Les gens ont oublié combien elle était fantastique »

Dans un entretien accordé au New York Times, Pat Houston, la belle-soeur de Whitney qui fut son ancien manager et occupe désormais la fonction d’exécutrice testamentaire, révèle ses plans pour le lancement d’une tournée en hologramme, dont le développement est déjà avancé. Comme d’autres artistes disparus ressuscités sur scène, de Claude François à Maria Callas en passant par Dalida et bientôt Amy Winehouse, une projection en trois dimensions de la star américaine livrera des concerts au son de ses tubes emblématiques comme « I Will Always Love You » et « The Greatest Love of All », avec sa troupe originale de musiciens et de choristes dont son frère Gary. « Tout est question de timing pour moi. Ces sept dernières années ont été pleines d’émotion. Maintenant, il est temps d’être stratégique » affirme Pat Houston, qui a signé la semaine passée un contrat avec Primary Wave Music Publishing pour concrétiser ses nombreuses idées.

Ainsi, en plus de cette tournée, des discussions ont été entamées avec des producteurs de Broadway pour monter une comédie musicale autour de sa musique, et son entourage réfléchit à un spectacle qui se jouerait à Las Vegas. Le nom de Whitney Houston pourrait servir à l’élaboration de produits dérivés et de collaborations avec des marques. « Pour Whitney, qui avait une voix élégante et dégageait quelque chose d’élégant, nous ne ferions pas de partenariat avec une chaîne de fast-food » précise heureusement Larry Mestel, le patron de Primary Wave Music Publishing. Mais ce n’est pas tout ! Un album posthume est dans les cartons. Celui-ci comprendrait des morceaux non utilisés de son premier album éponyme sorti en 1985, dont les droits sont détenus par Sony. « Whitney était la petite fiancée de l’Amérique. Il est temps de le rappeler (…) Avant son décès, il y avait tellement de négativité autour de son nom. Il n’était plus question de musique. Les gens ont oublié combien elle était fantastique. Ils ont laissé tous ses problèmes personnels l’emporter sur pourquoi ils l’aimaient au début » estime Larry Meste.

---Publicité---

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. AccepterEn savoir plus